Marie-Josée Ikofo accorde plus de chance à la congolaise d’accéder au sommet de l’état

0
334

Kinshasa, 10 mai 2021 (ACP).- La candidate malheureuse à l’élection présidentielle de 2018, Marie-Josée Ifoko, accorde plus de chance à la femme congolaise de se hisser prochainement au sommet de l’Etat, au regard de la faillite du leadership masculin depuis l’accession de la République démocratique du Congo (RDC).

Dans une émission radiodiffusée dimanche à Kinshasa, sous le thème : « Spécial femmes leaders en RDC », Mme Ifoko qui s’est dite femme de terrain et opératrice dans le secteur de la vente des automobiles, a souligné que la femme qui travaille souvent avec amour en se servant de son cœur, doit être l’actrice principale de la transition voire de la transformation qualitative de cette donne. « La congolaise est appelée à se valoriser et à s’exprimer dans les médias pour briser la glace en vue de s’émanciper politiquement », a-t-elle laissé entendre.

Mme Ifoko a, dans un autre registre, considéré d’une part, que la pauvreté est l’une des causes principales des mariages précoces et, d’autre part, la soumission de la femme à son mari comme étant liée plus à un aspect religieux qu’à une simple mode de vie africaine. « Je n’ai pas de problème avec la féminité, car je me considère tout simplement comme un être humain », a conclu cette femme leader qui fût, une fois, cooptée gouverneure de la province de la Tshuapa. ACP/Fng/nig