Plaidoyer  pour l’implantation de la « CISTEMA » dans tous les ministères provinciaux des Mines

0
237

Kinshasa, 10 mai 2021 (ACP).- L’Atelier sur le renforcement des capacités des bonnes pratiques et mécanismes de coordination dans la lutte contre le travail des enfants dans les mines, qui s’est clôturé vendredi 7 mai dernier à Kinshasa, a parmi les recommandations, sollicité  l’implantation obligatoire de  la commission interministérielle de suivi de travail des enfants dans les mines artisanales (CISTEMA)  au sein de tous les ministères provinciaux des Mines .

Les participants à cet atelier ont également recommandé entre autres, la mise sur pied d’une liste des indicateurs de suivi, de réalisation et d’impact de la formation des membres de la CISTEMA sur le suivi et l’évaluation ; le renforcement de la synergie entre les acteurs de la société civile et des partenaires sociaux ; la mise sur pied des coopératives minières des familles et des enfants ; l’élaboration des outils de suivi , de coordination et d’harmonisation des actions à entreprendre ainsi que  l’uniformisation des outils de travail devant aider à aboutir aux bons résultats.
Dans son discours de clôture, le Secrétaire général aux Mines, Joseph Ikoli, a rassuré que la CISTEMA mettra tout en œuvre pour éradiquer la présence et le travail des enfants dans les mines artisanales, avant de solliciter l’accompagnement du gouvernement et de ses partenaires pour un accompagnement de son sorte que la République démocratique du Congo (RDC) puisse gagner le pari de la lutte contre le travail et la présence des enfants dans les sites miniers d’ici à l’horizon 2025. Les travaux de cet atelier  qui se deroulés  du 5 au 7 mai dernier, ont été lancés par le vice-ministre des Mines, Godard Motemona.
Il avait dans son adresse demandé aux participants  de s’inscrire dans la vision du Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, laquelle prône l’instauration des chaînes d’approvisionnement extirpées de la présence et du travail des enfants et des violations de droit de l’homme conformément aux normes nationales, régionales et internationales  en matière de traçabilité et de certification des minerais. ACP/Fng/nig