Le ministre de l’Agriculture apporte son soutien  aux efforts de redressement de l’ONAPAC

0
112

Kinshasa, 11 mai 2021(ACP)-. Le ministre de l’Agriculture, Désiré Zinga Bihanze a promis son soutien aux efforts entrepris par le comité de gestion de l’Office national des produits agricoles du Congo(ONAPAC) pour son redressement, lors d’une visite de travail qu’il a effectuée lundi à son siège, a appris mardi l’ACP de cet office.

A cette occasion, le ministre a demandé au comité de gestion de faire confiance à sa personne et à son ministère.  « Au cours de notre mandat à la tête de ce ministère, nous nous sommes fixés comme objectif d’accompagner l’ONAPAC, en encadrant le Comité de gestion et les travailleurs», a dit en substance le ministre.

Il a, en outre, exhorté le comité de gestion et l’ensemble du personnel  à se mettre au travail tout en tournant la méninge. « C’est pour ça que nous sommes là, nous l’Etat, on a déjà fait un pas, vous êtes un office, trouvez aussi le reste », a-t-il martelé.

Dans ce cadre, il a  encouragé le comité de gestion à initier des projets bancables à soumettre à la Banque africaine de développement(BAD) avec l’appui du gouvernement de la République pour obtenir des financements, soulignant qu’il ne faut pas  tout attendre du gouvernement mais à devenir des génies créateurs ».

 Pour être plus performant, le ministre a également invité le comité de gestion de l’ONAPAC à revaloriser tous les produits agricoles d’exportation sous sa gestion, et non seulement le café et le cacao. Ces autres produits peuvent être capitalisés par l’ONAPAC pour trouver des ressources supplémentaires nécessaires au redressement de l’économie nationale, a-t-il fait remarquer.

Visite des installations

 Le ministre Zinga Bihanze a, sous la direction du comité de gestion, visité les bureaux, le laboratoire, les usines  de  traitement de café, les entrepôts où il s’est fait expliquer par le directeur général de l’ONAPAC, Guy Bompate-Bu-Lounda, leur fonctionnement, avant de palper du doigt les réalités de l’usine de traitement du café.

« J’espère qu’au cours de mon mandat nous aurons les moyens d’aider l’ONAPAC à se relever », a conclu le ministre Désiré Zinga Bihanze.

ACP/ Zng/Cfm/Thd