Clôture à N’sele d’un atelier sur l’enregistrement des naissances à l’état civil

0
161

Kinshasa, 12 mai 2021 (ACP).-Le chef du bureau à l’état civil et population de la Division urbaine du ministère de l’Intérieur (DIVINTER), Me Noêl Luenda Mambwene, a clôturé, mercredi, un atelier de 15 jours axé sur l’enregistrement des naissances dans le délai (90 jours), organisé à l’intention des Relais communautaires (RECO), des infirmiers titulaires des maternité, des sages femmes, ainsi que des agents de services de l’état civil et population de la commune de N’sele.

Me Noêl Luenda a fait savoir que l’objectif de cette séance est de couvrir l’entièreté du processus d’enregistrement des naissances, des décès et des mariages dans la commune de N’sele, car il a été constaté un faible taux d’enregistrement des naissances dans cette juridiction.

Les statistiques des services de l’état civil jouent un rôle important et permettent le développement de la communauté, a-t-il dit. D’où, la nécessité de recycler les RECO afin de récupérer toutes les naissances dans le délai, même dans les périphériques de cette municipalité et leur octroyer des actes des naissances des bébés.

Il a, par ailleurs, souligné l’importance d’impliquer les personnels médicaux dans le processus d’enregistrement des bébés et dans différentes maternités, où il y a plus de fréquence des naissances.

A l’égard  de recommandations  requises des RECO et des personnels médicaux, il a exhorté les agents recenseurs et services d’état civil de faire preuve d’un travail de qualité et de synergie enfin de privilégier l’enregistrement des naissances pour ressortir un nombre maximal des naissances.

Un  logiciel pour l’enregistrement rapide des enfants

Par ailleurs,  le directeur de la société « Macktech « SARL », Léopold Katshimba Kasonga, a laissé entendre que son entreprise spécialisée  dans le développement de logiciel informatique vient de mettre en place le logiciel numérique nommé « Birth identité application » (BIDA) au service de l’état civil.

Il a expliqué que l’objectif de ce logiciel consiste à faciliter à travers le numérique, l’enregistrement des naissances à l’état civil le plus rapide possible en vue d’améliorer le taux relatif à ce processus dans le délai, ajoutant que cette méthodologie est aussi opérationnelle dans les communes de Kintambo, Ngiri Ngiri et N’sele.

Il a émis le vœu de voir cette initiative s’étendre également dans différents services de l’état civil de la ville de Kinshasa en particulier et du territoire congolais, en général et a annoncé bientôt la mise en place de ce logiciel dans les communes de Bandalungwa, Gombe et Kalamu.

Il a plaidé pour la mise en place de la loi qui favorise la numérisation dans le secteur administratif de la RDC. C’est  dans cette optique, que  Me Noël Luenda a indiqué que quelques ordinateurs  ont été remis dans certaines maternités à fréquence élevée des naissances  pour  l’enregistrement  des bébés à l’aide du logiciel  BIDA. ACP/Fng/KJI