L’écrivaine MweyaTol’Ande remercie  la Première Dame de la RDC pour l’avoir honorée

0
373

Kinshasa, 12 mai 2021 (ACP).- L’écrivaine et poétesse, Elisabeth MweyaTol’Ande, a adressé, mercredi, un message de remerciements à la Première Dame de la République, Denise Nyakeru Tshisekedi, pour l’avoir honoré en lui rendant visite à son domicile dans la commune de Ngiri-Ngiri,  le 3 mai dernier, en sa qualité non seulement de femme des lettres mais également pour son engagement dans l’autopromotion de la femme et de la famille.

Elle considère que cette visite de la Première Dame dans un quartier populaire de la capitale, est une « preuve  irréfutable de son amour pour les gens, de son charisme à promouvoir l’image de la femme suivant les différents secteurs et en même temps, son penchant  pour la littérature et la culture en général.

« C’est la première personnalité au sommet de l’Etat à honorer le secteur de la pensée », a-t-elle souligné.

Mme Mweya a, en outre, fait savoir qu’au-delà de cette visite, Dieu s’est souvenu du travail qu’il l’a chargée de réaliser auprès des femmes et des familles à travers les communes périphériques de la ville de Kinshasa ainsi qu’en provinces, précisant que : « cette visite a relevé ma tête et m’a tirée du silence et de l’oubli qui devenaient inéluctables malgré les loyaux services rendus à la nation à travers mon engagement multisectoriel et mes compétences avérées en communication, en planification, suivi- évaluation, gestion des projets, etc. ».

Elle a enfin, reconnu que cette visite de la Première Dame l’a remise debout pour redynamiser les activités de l’ONGD  « Développement, information, recherche, action femme et famille » (DIRAF), et la relance du bulletin de liaison et d’échanges d’expériences, ainsi que le fonctionnement du Centre d’apprentissage des techniques et métiers (CATEM) de Bumbu qui a formé les jeunes sur le plan professionnel, de l’alphabétisation, de l’éducation sexuelle et de la reproduction responsable.

Bref aperçu biographique de l’écrivaine Mweya

Détentrice d’une licence en journalisme de l’Institut des sciences et techniques de l’information (ISTI), elle interrompt son mandat d’assistante à l’ISTI pour embrasser le secteur de développement  à travers la formation du monde rural et la communication pour le développement, ainsi que la formation des femmes et de leurs familles et à l’accompagnement à l’autopromotion de celles-ci.

Dans le domaine de la littérature, elle est membre de l’Association des femmes de lettres du Congo (FELCO), membre du jury Senior du concours Excellentia, présidente du Comité de lecture du Prix Emile Flor Faignond (PEFFF), et du Comité d’organisation du Grand Prix congolais du Livre.

Experte  au secrétariat exécutif  du Comité de suivi de la réforme de la Police nationale congolaise (PNC), elle est impliquée dans le processus de la Réforme de la PNC, motivée par sa mission régalienne, à savoir : la sécurisation des personnes et de leurs biens. ACP/Fng/KJI