Echange autour d’une assistance d’urgence aux besoins humanitaires des populations de l’Ituri et du Nord-Kivu

0
272

Kinshasa, 13 mai 2021(ACP)-. Le ministre des Affaires sociales, actions humanitaires et solidarité nationale, Modeste Mutinga  a échangé mercredi avec le représentant spécial adjoint du secrétaire général de l’ONU et coordonnateur résident humanitaire, David McLachlan Karr, autour d’une assistance d’urgence aux besoins humanitaires aux populations des provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu.

Les deux parties ont abordé également, lors de ces échanges, la question liée aux besoins humanitaires des provinces concernées par l’état de siège décrété par le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Le coordonnateur résident humanitaire s’est montré rassurant, avant de promettre d’accompagner le ministre Mutinga lors de son itinérance dans la partie Est de la RDC. Il s’est fait une idée claire et nette sur la position gouvernementale par rapport à la prise en charge humanitaire des habitants affectés par l’insécurité dans la partie Est de la RDC

M McLachlan et sa délégation ont, par la même occasion, présentée au ministre Mutinga les préoccupations de l’ONU sur les besoins urgents des Congolais dans l’Est du pays

Il a insisté auprès de son hôte pour que très bientôt les personnes vulnérables des provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu puissent recevoir une assistance d’urgence. A ce sujet, les Nations Unies se disent confiantes et saluent l’engagement des autorités congolaises pour la prise en charge des déplacés internes.

Pour sa part, le ministre Modeste Mutinga a salué la promptitude des Nations Unies et celle du coordonnateur résident humanitaire à l’appel de son ministère pour un accompagnement harmonieux de la communauté internationale pendant cette période de l’état de siège.

« Le Président de la République et le chef du gouvernement sont très déterminés à pacifier l’Est de la RDC, tout en protégeant les populations civiles ainsi que leurs biens », a souligné le ministre des Affaires sociales.

En outre, ce dernier a affirmé que le gouvernement mettra tout en œuvre pour que les besoins humanitaires des Congolais de l’Ituri et du Nord-Kivu soient pris en compte.

Les deux personnalités ont convenu de descendre, les jours à venir,  dans les provinces concernées par l’état de siège en vue, non seulement, d’évaluer sur le terrain les besoins humanitaires des habitants de cette partie de la République mais aussi de jauger le degré d’implication de l’Etat congolais dans la prise en charge effective des personnes vulnérables

ACP/Fng/GGK