/Signature de l’accord de financement entre la RDC et la Banque mondiale pour le projet « Kin Elenda »

0
337

Kinshasa, 13 mai 2021 (ACP).-Le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka a assisté, mercredi, à la signature de l’accord de financement du projet « Kin Elenda« , entre la RDC et la Banque mondiale, dans la salle de réunions du ministère des Finances, rapporte la cellule de communication de l’Hôtel de ville.

Ce projet initié par la ville de Kinshasa et la Banque mondiale, indique la source, arrive à sa phase décisive et le gouverneur de la ville de Kinshasa  a d’abord félicité le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo qui, grâce à son leadership,  a permis à la  RDC  de  renouer avec les institutions de Bretton Woods, avant de préciser que le coût de ce projet s’élève à 500 millions USD, dont 250 millions de crédit concessionnel et 250 millions autres de don.

Selon Gentiny Ngobila, le projet « Kin Elenda » consiste en l’amélioration de la qualité de vie de la population kinoise en général, et particulièrement des habitants des communes pilotes de Kisenso, Mont Ngafula, Lemba, N’djili et Matete. Ce, à travers l’accès à l’eau potable, l’amélioration de la fourniture en électricité à travers la ville.

Ce projet va aussi favoriser l’inclusion socio-économique des personnes vulnérables, avec le système de haute intensité de la main-d’œuvre, a-t-il dit, précisant que ledit projet va générer de l’emploi pour plus de 170.000 personnes.

Dans cette optique, il a invité la population kinoise à soutenir ce projet immense pour l’avenir de la ville. « Cette ville dont nous avons héritée de la colonisation en 1960 connait aujourd’hui une explosion démographique. Et les infrastructures de base n’ont pas été adaptées à cette réalité. Avec ce projet, nous pouvons espérer une amélioration de la situation », a-t-il indiqué.

Pour sa part, le ministre d’État en charge de l’Urbanisme et habitat, Pius Mwabilu a félicité le gouverneur Gentiny Ngobila car, a-t-il fait savoir, c’est une première pour la ville de Kinshasa, ajoutant que ce projet va appuyer ses efforts au profit de ses administrés.

Après sa présentation au prochain Conseil de ministres, ce projet sera envoyé au Parlement pour être approuvé, avant son exécution pour une durée de 4 ans. ACP/Zng/GGK