La ministre du Portefeuille échange avec les dirigeants des entreprises publiques

0
147

Kinshasa, 14 mai 2021 (ACP)- La ministre d’État, ministre du Portefeuille, Adèle Kayinda Mahina, a échangé  jeudi dans son cabinet de travail à Kinshasa, avec les présidents du Conseil d’administration (PCA) et les directeurs généraux (DG) des entreprises publiques, afin de faire le diagnostic stratégique de chacune de ces entreprises, tant au plan structurel, opérationnel, organisationnel que financier, en mettant en relief les disfonctionnements qui compromettent leur gouvernance, a appris l’ACP vendredi du ministère du Portefeuille.

La source indique que pour renverser cette tendance à la dégradation des entreprises publiques et espérer leur relance,   la ministre d’Etat, ministre du Portefeuille a indiqué à ses interlocuteurs qu’elle a reçu, entre autres, la mission de parachever la réforme du Portefeuille lancée en 2008.

« Ma mission à la tête de cette institution est de faire progressivement du Portefeuille de l’État, un secteur porteur de richesse pour la République démocratique du Congo. De ce fait, je vous demande de bannir des pratiques peu honorables notamment, la corruption, la concussion, le népotisme et tous les maux semblables qui ont freiné le développement des entreprises publiques. Conformément à la demande du Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, je vous demande de déposer les états des lieux de vos entreprises respectives d’ici jeudi le 20 mai prochain », a demandé Mme la ministre d’Etat à ses hôtes, tout en  annonçant la tenue, dans les prochains jours, des travaux de la revue stratégique des entreprises publiques.

Au cours de la même journée, la ministre d’Etat Kayinda s’est entretenue  avec les PCA et les DG des entreprises d’économie mixte, à qui elle a demandé la prise en compte des orientations de politiques sectorielles contenues dans le programme du gouvernement, en rapport avec leurs secteurs d’activités respectifs. Selon elle, il s’agit de les insérer dans les instruments budgétaires de l’exercice 2021 en cours, ce, avec le concours du Conseil supérieur du Portefeuille (CSP). ACP/Fng/CKM