Les infirmiers de la RDC appelés à se faire vacciner  contre la Covid-19 pour se protéger et protéger la population

0
252

Kinshasa, 14 mai 2020 (ACP).- Le président du conseil national de l’ordre des infirmiers, Komba Djeko a appelé mercredi à Kinshasa, les infirmiers de la RDC à se faire vacciner contre la Covid-19 pour se protéger et protéger la population, au cours d’une double cérémonie de célébration de la Journée internationale de l’infirmière et de prestation de Serment des nouveaux membres de ce corps, à l’Institut national pilote d’enseignement en science de la santé (INPESS).

Pour M. Komba Djeko qui s’est fait vacciner sur place contre la Covid-19, les infirmiers qui font partie du système de santé sont souvent en contact avec les malades et donc il y a nécessité pour eux de se protéger et de protéger la population en se faisant vacciner.

Il a révélé que la pandémie de Covid-19 donne l’occasion à réfléchir pour des nouveaux modèles de soins dont les infirmiers seront la pièce motrice.

Au-delà des soins curatifs, a-t-il poursuivi, l’infirmier doit être présent sur le champ de décision. C’est ainsi qu’il a rendu hommage au Président de la République pour la nomination d’une infirmière au poste de vice-ministre de la santé publique, hygiène et prévention.

Il a sollicité l’appui du ministre et de la vice ministre de la Santé, hygiène et prévention pour l’amélioration des vies des infirmiers et infirmières,  avant d’inviter ce corps au respect de la dignité, à la justice sociale, à la continuité des soins de l’excellence, etc.

Le ministre de la Santé publique, hygiène et prévention, le Dr Jean-Jacques Mbungani a fait savoir que le pays est dans le processus d’amélioration du bien être des infirmiers et infirmières comme tout autre pays au monde.

Pour lui, ce corps  constitue une des catégories des professionnels de santé dont la contribution est substantielle dans l’offre de service, des soins de qualité. Les valeurs héroïnes dont ils font preuve au péril de leurs vies en voulant soigner et sauver des personnes, surtout en cette période de Covid-19, constituent une opportunité qui s’offre pour soutenir et accompagner ce corps dans ce combat.

« La profession infirmière est un métier noble. Sur l’échelle mondiale, on considère celle-ci comme une voie qui guide vers un monde en bonne santé à travers ses actes de bravoure », a-t-il conclu.

Par ailleurs, la vice ministre de la Santé publique hygiène et prévention, Mme Véronique Kilumba a souligné que la collaboration entre ce corps et le gouvernement compte beaucoup dans la fourniture des soins de qualité à la population. Ainsi, la vision du Chef de l’État  »le peuple d’abord » va se concrétiser. ACP/Fng/CKM