La  faible conservation de la mémoire collective décriée dans les livres « Tshabolama » et « Des petits fouineurs dans la jungle »

0
275

Kinshasa, le 15 mai 2021 (ACP).- Les professeurs Prospère Gubarika et Clémence Kasinga, ont respectivement porté sur fonds baptismaux les ouvrages « Tshabolama » et « Des petits fouineurs dans la jungle », de l’écrivain Jean de Dieu Itsieki Putu Basey, décriant la mauvaise conservation de la mémoire collective d’une société,  au cours d’une cérémonie organisée samedi, à l’Institut national des arts (INA), dans la commune de Gombe, en présence de plusieurs personnalités littéraires et scientifiques congolaises.

Ces deux ouvrages de 158 et 110 pages publiés aux éditions  « Du pangolin » se complètent dans le partage d’une réflexion  conciliant la fiction et le monde réel, pour peindre les déviations et conséquences fâcheuses de la mauvaise conservation de l’histoire commune d’un peuple.

Dans le roman « Tshabolama »  l’auteur évoque l’état d’esprit déviationniste ou le monde à l’envers au sein d’une société fictive dont les habitants vivent dans l’irrationalité, tandis que dans « Les petits fouineurs dans la jungle », il poursuit sa pensée en proposant au lecteur, une interrogation sur la question de faillite de la cette même société,  où règne l’inversion des valeurs et dans lequel l’histoire nationale fait naufrage dans l’imaginaire de son peuple.

Car d’après lui,  les membres de cette société ayant renoncé à leur passé commun, ignorent l’identité culturelle qui les réunis.

Promotion du patrimoine culturel immatériel congolais

Intervenant à cette cérémonie, le directeur général de l’INA, le Pr. Yoka Lye Mudaba, a appelé les écrivains congolais à travailler ensemble et dans la transparence, en vue d’améliorer leurs conditions sociales.

Il a profité de l’occasion pour brosser à  retracer les lignes historiques de la littérature congolaise d’hier et d’aujourd’hui, qu’il a qualifié de «  littérature de résistance, de retournement et de quête identitaire », depuis l’époque post coloniale qui a permis l’éclosion de nouveaux génies littéraires et ambassadeurs de la promotion du patrimoine culturel immatériel congolais.

De son coté Pr. Charles Djungu Simba, responsable des éditions « Le pangolin » a plaidé pour la création d’espaces culturels favorisant le partage des productions littéraires, avant d’inviter les congolais à s’imprégner des écrits de leurs auteurs ainsi qu’à s’approprier de leur différents lieux de mémoire.

Dimension scientifique de « Tshabolama » et « Des petits fouineurs dans la jungle »

Présentant le roman et le recueil de nouvelles, le C.T Jean-Marie Ngakie a indiqué que les œuvres d’esprit réalisées par Jean de Dieu Itsieki sont des textes porteurs des faits sociaux-culturels, incluant le politique, le religieux et le penseur, présenté dans un langage à la fois simple et épicé.

Le langage osé de ces écrits ne se forme pas d’une seule histoire simple et linéaire, mais de plusieurs récits, constitués de scènes plus au moins indépendantes les unes des autres, avec des personnages attrayant a-t-il conclu.

Docteur (Ph.D) en études littéraires de l’université « Laval » au Québec,   Jean de Dieu Itsieki Putu Basey est professeur associé à l’Institut supérieur pédagogique de la Gombe (ISP/Gombe) où il enseigne les littératures francophones et la critique littéraire.

Ce scientifique congolais porte ses recherches sur l’imaginaire des sociétés en mutation, l’identité, la mémoire historique et les médiations symbolique des romans issus des espaces francophones.

Il a à son actif plusieurs publications notamment « De la mémoire de l’histoire à la refonte des encyclopédies », Hubert Aquin, Henry Bauchau, Rachid Boudjedra, Driss Chraïbi et Ahmadou Kourouma (Peter Lang, 2017), « Les Écailles de l’espérance » (Le Pangolin, 2013), « Petites prières pour apprivoiser la faim » (Albatros, 2010), « En attendant le fils de l’homme et autres nouvelles » (Albatros, 2009), (Francofonia, n°76, 2019).  Il est aussi co-auteur de « De l’aube au crépuscule : Manuel de littérature et civilisation congolaises » , sous le pseudonyme de Lunwama-lu-Nzambi. ACP/Fng/CKM