Le parti politique « PRP » sensibilise la population au développement durable

0
179

Kinshasa, 19 mai 2021 (ACP).- La présidente nationale de la Ligue des femmes du parti politique « Le Parti de la révolution populaire (PRP) », Marie-Martine Kazadi Safi, a plaidé, lundi, pour la pérennisation de la vision de M’Zee Laurent Désiré Kabila basée sur le développement durable à travers la production agricole ,au cours d’une manifestation organisée au marché du 17 mai à Menkao dans la commune urbano-rurale de Maluku par le PRP et l’ONG affiliée au PRP, l’Appui à la communauté rurale pour le développement durable et la protection de l’environnement (ACORDEPE).

« Cette vision qui est axée sur le fait de sortir le pays de la pauvreté, est poursuivie par son fils, le Président honoraire Joseph Kabila, à travers la production du « Maïs variété JKK 981 » pour la création future de l’emploi dans l’énergie créative en République démocratique du Congo (RDC).Pour arriver à cette énergie créative, il faut avoir l’approche de l’obéissance, de l’écoute, de la discipline, car cette dernière est même la base du travail », a dit Marie-Martine Kazadi.

Cette femme entrepreneure a, en outre, souligné que la force d’un peuple se trouve dans l’unité nationale, sa force physique à travers le développement durable dans la continuité de la culture du maïs variété JKK 981 et son mental pour un travail d’esprit collectif allant vers un intérêt du bien-être social pour la réussite du peuple congolais.

Marie-Martine Kazadi a annoncé à cette occasion, que le  Président honoraire Joseph Kabila Kabange, a mis à la disposition de tout Congolais cette semence afin de permettre à la population de travailler la terre, de gagner de l’argent et de contribuer au développement du pays.

« Avec la culture et le semi du maïs variété JKK 981, il y aura la surproduction ainsi que l’entrée des devises sur toute l’étendue de la République », a révélé la présidente nationale de la Ligue des femmes du PRP.

Appel à l’éveil  collectif

Christian Bahati de la Fondation Bahati Christian (FOBAC) a, dans son message sur Mzee Laurent Désiré Kabila, indiqué que cette Journée du 17 mai, est un grand jour qui rappelle la fin de 32 ans de la dictature féroce du défunt Président Mobutu, avant d’exhorter la population congolaise à appliquer la vision de ce héros national pour éteindre l’éveil de la conscience collective.

« Mzee Kabila a apporté aux Congolais une autre forme de vivre basée sur le développement durable que nous devons appliquer dans la vie quotidienne et à apprendre à toutes les générations afin de faire sortir le pays de la pauvreté », a-t-il souligné, expliquant que la prise du pouvoir par Mzee Laurent Désiré Kabila, a été marquée par de grandes valeurs telles que la lutte contre la corruption et l’impunité, ainsi que le développement à travers la production agricole.

Le Parti de la révolution populaire (PRP), du défunt Président Mzee Laurent Désiré Kabila, a célébré la journée du 17 mai, commémorant l’entrée à Kinshasa de l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo (AFDL),et sensibilisé la population au développement durable à travers la semence de maïs variété dénommée « JKK 981 ».

Témoignages sur  Mzee Laurent Désiré Kabila à Menkao

Plusieurs témoignages ont été faits lundi sur Mzee Laurent Désiré Kabila, à l’occasion de la célébration de la Journée du 17 mai commémorant l’entrée à Kinshasa des troupes de l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo (AFDL), au cours d’une cérémonie organisée par le Parti de la révolution populaire (PRP) au marché du 17 mai à Menkao dans la commune urbano-rurale de Maluku.

Le chef du village Mashawu (Ndakupembe), Mathieu Bopea dit avoir gardé des souvenirs inoubliables du défunt Président, Mzee Laurent Désiré Kakila, qui ne visait rien que le bien-être de son peuple par l’amélioration des conditions de vie de celui-ci ainsi que la prospérité du Congo en comptant d’abord sur ses propres ressources avant de tendre la main vers l’extérieur.

« Mzee Laurent Désiré Kabila était un vaillant soldat qui veillait d’abord aux intérêts de son peuple et de son pays pour lesquels il a malheureusement payé un prix fort », a-t-il regretté, avant de laisser entendre qu’eux, les chefs traditionnels du Plateau de Batéké réunis, s’inscrivent dans la ligne droite de la vision de Mzee Kabila,  de sortir le pays de la pauvreté abjecte sous laquelle il croupit et d’œuvrer pour son développement durable.

Il a encouragé les disciples de « ce maitre à penser » bien que physiquement disparu, à poursuivre cette vision par la dissémination de la semence de maïs variété Joseph Kabila Kabange (JKK 981), en collaboration avec les chefs des terres et les chefs traditionnels en vue de sa concrétisation sur toute l’étendue du territoire.

Appui au Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi dans la quête pour la paix

Le chef Mathieu Bope  a estimé que c’est de cette manière que les organisateurs de la Journée de commémoration de l’entrée de l’AFDL à Kinshasa et des forces armées congolaises qu’ils apporteront leur appui au Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo dans sa quête pour la paix sous toutes ses formes au pays.

Pour sa part, un enseignant de l’Institut  Balumu s’est souvenu de Mzee Laurent Désiré Kabila, alors qu’il était encore à l’internat dans la province du Bandundu, signalant que ce dernier était un homme exceptionnel qui n’avait qu’une seule préoccupation : voir les Congolais être maitres de leurs terres, de leur sous-sol et de leurs ressources naturelles afin d’en jouir pleinement et de ne trahir en aucune manière la RDC.

 « Je salue l’initiative des organisateurs de l’événement commémorant l’entrée triomphale des troupes de l’Alliance des forces démocratiques pour la libération du Congo (AFDL), ayant mis en déroute le règne au pouvoir dictatorial pendant 32 ans de Mobutu », a-t-il fait savoir.

Il a témoigné en outre, que Mzee Laurent Désiré Kabila a incité les habitants du plateau de Bateke à travailler davantage la terre, poursuivant que c’est dans ce même cadre que les cultivateurs de Menkao ont bénéficié de l’appuie du Programme PNSAR qui a débouché à la production abondante de maïs et d’autres produits sur le marché dont les prix étaient accessibles à toutes les bourses.

 « Ce digne fils dont l’exemple vaut la peine d’être suivi par ces successeurs, restera gravé dans nos cœurs », a-t-il conclu.ACP/ GGK