Première session ordinaire du comité de pilotage du PABEA/COBALT à Kinshasa

0
337

Kinshasa, 19 mai 2021(ACP).-Le ministre des Affaires sociales, actions humanitaires et solidarité nationale, Modeste Mutinga Mutuishayi, a ouvert, mardi, la première session ordinaire du  comité de pilotage du Projet d’appui au bien-être alternatif des enfants et jeunes impliqués dans la chaine d’approvisionnement du cobalt (PABEA/Cobalt), au cours d’une réunion par visioconférence, dans la commune de la Gombe.

Pour le ministre Modeste Mutinga, ce projet est hautement stratégique sur le plan social dans la mesure où il sert d’instrument pour résoudre la problématique du travail des enfants dans les mines du cobalt et de l’exploitation de tous les autres minerais sur toute l’étendue du territoire national.

Il a loué le travail abattu par la directrice générale du Fonds National de promotion et de service social (FNPSS),Me Alice Mirimo, dans le cadre de ce projet avant de prendre l’ engagement solennel de jouer pleinement son rôle de tutelle pour assurer l’effectivité de la perception de la redevance minière destinée au développement communautaire.

Modeste Mutinga  a indiqué que le projet  s’articule sur cinq axes à savoir,  la réinsertion sociale de 14.850 enfants  travaillant dans les mines de cobalt ,la reconversion socio-économique de 6.250 parents de ces enfants ,la diversification économique dans les deux provinces ciblées à vocation minière (le Lualaba et le Haut-Katanga),la diversification économique au niveau communautaire sur l’ensemble du territoire national ainsi que la mise en place d’un cadre de concertation pour promouvoir la responsabilité sociale des entreprises minières exploitant le cobalt dans les deux  provinces.

La coordonnatrice dudit  projet , Me Alice Mirimo Kabetsi, a dans son intervention, fait un état des lieux du projet, depuis le lancement du projet jusqu’à la mis en œuvre des activités  en passant par les quatre phases du projet à savoir  la phase d’évolution, la négociation, l’approbation par le conseil d’administration de la BAD et la signature des accords.

Selon Mme Mirimo, le projet ne  rencontre aucune difficulté majeure   dans sa réalisation signalant  quelques retards rencontrés par ledit projet à cause de la COVID-19.

Elle a cité quelques actions qui suivent leur cours normal dans le cadre de ce projet. Il s’agit de l’assistance technique suivie de l’évaluation, l’identification des bénéficiaires du projet le mois prochain, le rapport des études techniques et la présentation des fiches techniques.

Plusieurs  personnalités ont pris part à cette première  session ordinaire du comité de pilotage du  PABEA/Cobalt notamment les secrétaires généraux de l’administration publique, les délégués de la FEC, des délégués de la société civile  ainsi que des membres du comité de pilotage du projet en provenance du Haut Katanga et du Lualaba.

Il sied de rappeler que ce projet a été approuvé le 17 avril 2019 sous la tutelle du ministère des Affaires sociales, action humanitaire et solidarité nationale sous la coordination du FNPSS et avec un financement de la Banque africaine de développement. ACP/GGK