La RDC signe un protocole d’accord pour la construction de six mille logements sociaux

0
304

Kinshasa, 20 mai 2021(ACP).- La République Démocratique du Congo (RDC), représentée par le ministre des Affaires sociales, Actions humanitaires et solidarité nationale, Modeste Mutinga Mutuishayi a signé, mardi dans la grande salle de réunion de son ministère, un  protocole d’accord pour la construction de six mille logements sociaux avec la société uruguayenne « RADOSER SA » représentée  par M. Miranda Bakera Aluaro Felipe

Le ministre Mutinga a expliqué que ce projet procure nombreux avantages, notamment le préfinancement, la création d’emplois, le transfert des technologies, le délai de remboursement  de 15 à 20 ans ainsi que la remise des ouvrages dans un délai raisonnable. Il a salué l’aboutissement heureux de la signature de ce protocole d’accord, avant de mettre un accent particulier sur l’objectif à atteindre à travers cette convenance.

Il a, en outre, fait savoir que  les parties ont convenu  de travailler sur base des conditions acceptées de part et d’autre tout en précisant que la construction de ces ouvrages commencera par la ville de Kinshasa, à titre de projet pilote.

Les détails sur la catégorisation, les tarifs ainsi que les modalités de paiement feront partie intégrante du contrat final, a-t-il souligné, avant de s’engager à mettre sur pied une commission technique devant s’occuper des tâches spécifiques, à savoir la définition d’un calendrier d’activités, l’identification des besoins spécifiques du projet, le suivi de l’établissement d’un calendrier de fournitures, l’exécution des montages et la livraison de logements en associant le mode de paiement correspondant.

Le protocole d’accord impose des obligations à toutes les deux parties

Pour la partie congolaise, il s’agit de la mise à disposition vis à vis de la société « RADOSER SA» d’un terrain d’au moins 200 hectares dont les titres serviront de garantie de 30% de participation locale tandis que pour la société « RADOSER SA », il est question de la création d’une société du droit congolais ainsi que la présentation des études de faisabilité du projet.

A ce sujet, le ministre Mutinga a invité  la partie « RADOSER SA » à respecter scrupuleusement les termes de ce protocole d’accord tout en martelant sur le respect du chronogramme, avant de souligner qu’il est urgent que la partie « RADOSER SA » tienne compte des bourses des congolais pour l’acquisition de ce logement. ACP/ Zng/GGK/MNI