La Tunisie et l’Italie main dans la main sur la question des migrants

0
457

Kinshasa, 21 mai 2021 (ACP).- L’Italie et l’Union européenne reviennent pour demander à la Tunisie de renforcer encore le démantèlement des réseaux de passeurs et la lutte contre l’immigration clandestine vers l’île de Lampedusa, ont rapporté vendredi  des agences internationales de presse.

Selon ces sources, l’Italie a annoncé la mise en place d’une ligne téléphonique directe entre Rome et Tunis pour lutter contre l’immigration clandestine, alors que les arrivées sur l’île italienne de Lampedusa connaissent un pic actuellement. La ministre italienne de l’Intérieur, Luciana Lamorgese, était en visite jeudi à Tunis en compagnie de la commissaire européenne aux affaires intérieure, Ylva Johansson. »Je suis impatiente de coopérer sur les investissements qui aideront la Tunisie à se remettre des conséquences économiques de la pandémie, tant sur le plan social qu’économique, à créer de nouvelles opportunités d’emploi, de nouveaux espoirs pour les jeunes.

Mais aussi pour avoir une situation gagnant-gagnant, et une approche globale sur la gestion de la migration ensemble, à la fois la migration légale et la lutte contre la migration irrégulière », a indiqué Ylva Johansson après une réunion avec le Premier ministre tunisien Hichem Mechichi, qui est également ministre de l’Intérieur par intérim. Pour Luciana Lamorgese, ce rapprochement peut marquer un tournant : « il est dans l’intérêt commun de la Tunisie et de l’Italie de démanteler le business criminel des trafiquants de migrants », a t-elle-déclaré. L’Italie est l’un des principaux points d’entrée des migrants tunisiens et libyens en Europe. Plus de 13 350 personnes sont arrivées sur les côtes italiennes depuis janvier, soit trois fois plus sur la même période que l’année précédente. ACP/Fng/nig