Eruption du Nyiragongo : le gouverneur militaire recommande la vigilance à tous les habitants de Goma-Nyiragongo/Territoire

0
307

Goma, 23 mai 2021(ACP).- Le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, le lieutenant-général Constant Ndima Kongba, a présidé ce dimanche 23 mai, une réunion large de service à l’intention des membres du comité provincial de sécurité, la communauté humanitaire ainsi que la direction générale de l’observatoire volcanologique de Goma (OVG).

Au terme des entretiens inscrits dans le cadre de la gestion des suites de l’éruption volcanique du Nyiragongo, l’autorité provinciale a mis l’accent sur la vigilance de toute la population notamment celle habitant les zones qui avaient traversées par la lave de l’éruption volcanique du 17 janvier 2002.

Selon le Directeur Général de l’OVG, Adalbert Muhindo, compte tenu des séismes encore perceptibles çà et là dans la ville de Goma, le gouverneur militaire a recommandé toute la population à la vigilance la plus extrême au vu du danger de voir les tremblements répétitifs provoquer des ouvertures capables de faciliter la progression de la coulée vers cette grande mégapole.

A la population retournée dans leurs ménages, le responsable de l’OVG a conseillé l’exhortation de l’autorité provinciale, celle de voir les administrés quitter la zone qui reste encore inhospitalière à savoir qui avait été traversée par la coulée de 2002.

La communauté humanitaire prête à appuyer le Gouvernement

Au nom de la communauté humanitaire, M. Diego Zorrilla, coordonnateur adjoint de l’action humanitaire de l’ONU en RDC, a garanti la disponibilité de ses pairs à appuyer la réponse à proposer par le Gouvernement de la RDC.

Les partenaires offrent leur disponibilité à examiner l’impact humanitaire de l’éruption volcanique pour assurer la réinstallation des retournées dans leurs milieux respectifs.

«Nous de notre côté, nous allons faire l’évaluation des besoins humanitaires des personnes qui ont été directement affectées par les coulées des laves et la destruction des logis», a assuré M. Zorrilla, pour qui le degré de l’assistance sera déterminé de concert avec le

Gouvernement de la RDC. Il faut noter qu’aussitôt cette catastrophe survenue samedi 23 mai à

19h, le gouverneur lieutenant-général Constant Ndima a survolé en hélicoptère le volcan Nyiragongo en vue de se faire une idée sur la direction de la lave et mesurer le risque à courir par la population.

Pour cette éruption, la lave a pris deux directions, la première, plus rapide, a arpenté la colline de Kanyanja jusqu’à aller échouer sur le territoire rwandais. La seconde est celle qui a causé d’énormes dégâts humains et matériels essentiellement dans les localités du territoire de Nyiragongo situées à la lisière de la ville de Goma.

Peu avant de se scinder en deux, la lave a, dans sa course infernale, coupé la circulation sur la route Nationale numéro 2 au niveau du tronçon Goma-Kiwanja. ACP/CL/May