Sud-Kivu : les défenseurs des droits humains de Kalehe plaident pour la libération de 12 otages à Kalonge

0
155

Bukavu, 23 mai 2021 (ACP).- Les défenseurs des droits humains de Kalehe plaident auprès du gouvernement provincial du Sud-Kivu et des éléments de l’ordre pour la libération de 12 otages des mains des maï-maï à Kalonge.

Au cours d’un entretien avec un reporter de l’ACP vendredi, l’un de ces défenseurs des droits humains Théophile Aimé Lwamungu, a dit que ces otages passent la nuit dans des conditions inhumaines et que leurs bourreaux, leur exigent une rançon de six mille dollars américains (6.000 USD) avant d’être libérés.

Théophile Aimé Lwamungu demande également au Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, de voir comment trouver une solution urgente au phénomène ’’groupes armes’’ avant de demander aux enfants du territoire de se désolidariser de ces groupes armés.

A cette occasion, Théophile Aimé a condamné l’enlèvement la semaine dernière du chef de groupement de Kalonge.

L’administration du territoire de Kalehe confirme aussi ce Kidnapping de douze  personnes à Kalonge et l’exigence des bourreaux qui demandent aux otages de payer chacun cinq cents dollars américains   de rançon avant sa libération. ACP/CL/May