Nord-Kivu : l’OVG  appelle la population habitant des zones déclarées rouges à évacuer

0
253

Goma, 24 mai 2021 (ACP)- M. Muhindo Adalbert, Directeur Général de l’Observatoire Volcanologique de Goma, (OVG), a au cours d’une interview accordée à l’ACP, appelé toutes les personnes habitant les zones déclarées rouges à évacuer durant cette période où les mouvements sismiques sont encore en train d’être observés dans la ville.

A l’en croire, cette population  regagne ces zones au mépris de  la patience et de la vigilance recommandées à la population par le  Gouverneur militaire, le Lieutenant Général, Constant Ndima.

Les zones rouges, a-t-il fait savoir, sont les parties par lesquelles était passée la lave de l’éruption de 2002, qui constituent des voies favorables par lesquelles  la lave de la récente éruption peut éventuellement se frayer un passage.

Avec ces mouvements sismiques, a-t-il indiqué, il se pourrait qu’il y ait encore une partie de la lave qui cherche une voie de sortie pour couler en suivant  le même itinéraire, qui du reste, sera dangereux pour cette population qui ne veut pas quitter ces endroits bien connus et cités.

Reconnaissant que, vivre en dehors de chez soi n’est pas facile, il a enfin exhorté cette population, à adopter un comportement responsable en suivant les orientations lui données par les scientifiques et experts, surtout en respectant l’appel du chef de l’exécutif provincial, lui demandant d’attendre sa consigne pour regagner son milieu respectif de vie.

 Par ailleurs,  le  Directeur General de l’OVG, Adalbert Muhindo ne cesse de conseiller à travers les medias  la population habitant les maisons en étages d’évacuer et demeurer dehors pour raison de sécurité, car le danger est encore là.

 Découverte  des fissures souterraines

 De son coté, Mr Albert Kasereka Mahinda directeur scientifique de l’OVD,  a laissé entendre que deux  jours après l’éruption volcanique de Nyiragongo,  l’observatoire a  découvert des fissures souterraines créées par le séisme et qui  provoquent   de tremblement de terre.

Selon lui, ces fissures se trouvent dans les encablures du rond-point Signers, bâtiment Modé et Lycée Amani ainsi qu’à Kituku/Marché. Ces fissures, a t-il ajouté  ne sont pas visibles à l’œil nu et il y a une possibilité que la lave cherche une voie pour sortir. ACP/Fng/CKM/NKV