Eruption volcanique de Nyiragongo : le Président Félix Tshisekedi à la coordination des actions à mener à Goma

0
298

Kinshasa, 25 mai 2021 (ACP).- Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui coordonne personnellement la gestion de la catastrophe survenue à Goma, à la suite de l’éruption du volcan Nyiragongo, a instruit le Gouvernement à prendre toutes les dispositions pour apporter un appui aux efforts de la province du Nord-Kivu, en faveur des victimes.

Le Chef de l’Etat qui a écourté sa visite en Europe pour suivre de près l’évolution de la situation à Goma,  a dépêché sur le terrain une équipe gouvernementale pour une mission de solidarité aux populations de Goma et d’évaluation de la situation en vue d’une riposte humanitaire, sanitaire et sécuritaire adaptée.

Cette mission composée de 7 ministres et conduite par le ministre de la Défense,  a tenue à Goma une réunion de crise avec les autorités provinciales élargie aux responsables de l’Observatoire volcanologique de Goma (OVG)  et des services de la protection civile du Nord-Kivu , pour des dispositions en vue de faire face aux conséquences de cette catastrophe naturelle et de veiller surtout à assister la population gomatracienne.

Pour cette mission,  la priorité demeure la poursuite de la surveillance du volcan, l’évaluation de la situation dans les voies d’évacuation, l’évaluation de la situation humanitaire, le maintien de l’ordre et de la sécurité par la police nationale et les Forces armées de la RDC (FARDC).

Après cette réunion,  la délégation gouvernementale conduite par le gouverneur militaire, Constant Ngima, a visité la route reliant Goma à Kibati endommagée à la suite de la coulée de la lave. Ce tronçon d’environ 1.700 m est une route  d’intérêt économique. Elle est couverte de la lave empêchant la circulation des personnes et de leurs biens.

Sur place, des dispositions ont été à prises pour que les travaux soient amorcés, dans les prochaines heures, afin de rétablir la fluidité du trafic, une urgence pour le Chef de l’État.

Cette visite s’est poursuivie au siège de l’OVG où  le ministre de la Recherche scientifique a encouragé les agents et cadres de cet observatoire  à fournir toutes les informations utiles permettant aux autorités d’organiser la prise en charge de cette catastrophe.

Le ministre de la Recherche scientifique et innovation technologique José Panda Kabangu,   a annoncé au personnel de l’OVG la mise à disposition des arriérés de leurs primes mensuelles et de leurs frais de fonctionnement.

« Des matériels vétustes ou endommagés seront progressivement remplacés,  l’objectif étant d’améliorer leurs conditions de travail », a-t-il souligné.

 Le bilan passe de 15 à 31 décès

Mardi, le bilan  est passé de 15 à 31 décès dont la majorité des personnes calcinées par la lave et asphyxiées par la fumée gazeuse. Environ 20 corps identifiés  seront remis à leurs familles respectives.

Les services de protection civile au Nord-Kivu poursuivent la centralisation de toutes les informations sur le terrain. Toutefois,  la population est invitée à rester en alerte pour suivre les consignes des autorités provinciales et d’éviter à marcher sur les laves qui dégagent  à  certains endroits, une fumée épaisse, une forte chaleur et du feu.

Les sismologues, en contact permanent avec le Président de la République, signalent que les mouvements sismiques des terres sont encore permanents. A plusieurs endroits, ces tremblements ont causé des fissures au courant de la journée de mardi.

Face à cette situation, la population habitant la zone rouge est invitée à ne pas regagner leurs maisons et à respecter scrupuleusement les instructions.

Les 7  ministres qui font partie de cette mission sont : les  ministres en charge de la Solidarité humanitaire, de la Santé publique, de la Recherche scientifique, de l’Intégration régionale, de l’Industrie, de l’Agriculture et celui de l’Enseignement supérieur et Universitaire.ACP/ GGK