Evaluation à la Primature des besoins humanitaires de la population de Goma

0
186

Kinshasa, le 25 mai 2021 (ACP).-Le  Premier ministre,  Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a présidé, dans la soirée du lundi, à la Primature,  la première réunion du Cadre national de concertation humanitaire (CNCH) avec toutes les parties prenantes autour de l’évaluation des besoins humanitaires causés  par l’éruption du volcan Nyiragongo à Goma, dans le Nord-Kivu.

Le coordonnateur humanitaire du système des Nations Unies en  RDC, M David Mclachlan-Karr, qui a conduit la délégation du CNCH auprès du Premier ministre,  a indiqué, à l’issue de cette réunion, que l’accent a été mis  sur des besoins prioritaires notamment l’abri et  l’assainissement des lieux de refuge pour les populations déplacées.

« On a parlé aussi de la nécessité de restaurer le trafic entre la ville de Goma et Rutshuru parce que les laves ont bloqué la route. La nourriture ne peut pas arriver dans la ville de Goma » a dit M David Mclachlan-Karr.

Pour nous la communauté humanitaire, a poursuivi le coordonnateur humanitaire du Système des Nations unies en RDC, la priorité maintenant est la réouverture de l’aéroport de Goma pour nous permettre de fournir l’assistance, de Kinshasa à Goma.

Le ministre de la Communication et médias,  Patrick Muyaya, qui a pris part à cette réunion,  a affirmé que le gouvernement de la République prendra toutes les dispositions nécessaires pour faciliter, ensemble avec les partenaires humanitaires, les opérations d’assistance.

« Cette réunion s’inscrit dans la suite de celle que nous avions eue hier et avant hier, depuis l’éruption de Nyiragongo. Aujourd’hui, le Premier ministre a activé le cadre national de  concertation humanitaire, parce que  c’est un cadre formel qui existe entre le Gouvernement et tous les acteurs qui opèrent dans le secteur humanitaire », a souligné le porte-parole du gouvernement de la République.

Selon lui, les participants à la réunion ont brossé le tableau de  la situation et  examiné les différentes facilités susceptibles de permettre  au gouvernement congolais, d’intervenir en faveur des populations victimes des dégâts causés par l’éruption du  volcan Nyiragongo dans le Nord-Kivu.

La lave, a- t-il expliqué, s’est arrêtée à 1.200 mètres de l’aéroport de Goma ajoutant que la reprise de l’atterrissage des avions se fera dès que les conditions  météorologiques et climatiques  le permettront.

« Aujourd’hui déjà, une autorisation  a été donnée pour la reprise des vols  et atterrissages des avions à l’aéroport de Kavumu dans le Sud-Kivu. On espère que, dans les jours qui viennent, il en sera  de même  pour Goma pour que l’assistance humanitaire atteigne les populations »,   a expliqué Patrick Muyaya.

L’éruption du volcan Nyiragongo, rappelle-t-on, s’est produite  samedi 22 mai 2021, dans la soirée dans la périphérie de la ville de Goma,  occasionnant, à ce jour, une trentaine de morts et des dégâts matériels importants. ACP/GGK