Le vice-Premier ministre en charge de la Fonction publique entend restaurer la paix sociale au sein de l’INAP

0
400

Kinshasa, 25 mai 2021 (ACP).-Le vice-Premier ministre en charge de la Fonction publique, Jean-Pierre Lihau entend restaurer la paix au sein de l’Intersyndicale nationale de l’Administration publique (INAP) afin que revienne l’unité et la cohésion dans cette plateforme syndicale de ce ministère, au cours d’une rencontre qu’il a eue lundi à Kinshasa, avec tous les représentants membres de l’INAP.

Le vice-Premier ministre a enclenché un processus de réunification de deux tendances en conflit et  secouées par une forte tension entre les deux présidents à savoir Fidèle Kiyangi et Bienvenu Mulenda, qui a permis de créer un cadre de concertation sous sa médiation pour leur unification.

A ce sujet, il a fait savoir que son mandat est placé sous le dialogue social afin de trouver des solutions idoines pour relever certains défis de ce ministère, avant de les exhorter à privilégier l’intérêt des agents et cadres de la fonction publique.

« Vous êtes les partenaires privilégiés appelés à collaborer avec moi et que vous êtes aussi par vocation, obligés de défendre les droits collectifs des fonctionnaires de l’Etat. Vous êtes là pour servir l’Administration publique, colonne vertébrale de l’administration en RDC  », a-t-il dit.

Lihau qui  a  toutefois reconnu l’existence de la crise de légitimité au sein de l’INAP, a promis dans les tout prochains jours l’organisation des élections sociales à son ministère et que toutes les dispositions seront prises pour une meilleure élection démocratique et transparente.

Mise sur pied dans les tous prochains jours d’une Commission technique pour la gestion de l’INAP

Par ailleurs, à l’issue de cette rencontre tous les membres de l’INAP toutes tendances confondues, ont annoncé la mise sur pied d’une Commission technique à l’INAP dans le but de préparer un texte juridique pour la gestion de cette plateforme syndicale avant l’organisation des élections sociales au sein du ministère de la Fonction publique.

Les deux tendances qui ont loué la sagesse et la générosité du vice-Premier ministre Lihau ayant permis de dissiper tous le malentendus, ont fait savoir que l’INAP est une et indivisible,  affirmant que leurs préoccupations demeurent l’amélioration des conditions sociales et de travail des agents et fonctionnaires de l’Etat.ACP/GGK