Les Ongs saluent la volonté de la ministre de la Justice de désengorger des prisons

0
316

Kinshasa, 26 mai 2021 (ACP).- Les Ongs et les ASBL saluent la volonté exprimée récemment par la ministre d’Etat, ministre de la justice et garde des sceaux, Rose Mutombo, de désengorger les prisons de la RDC dans la perspective de restaurer la dignité humaine dans les milieux carcéraux, a affirmé  M. Alain Ndala, activiste au sein de l’ONG « Héritier de la justice (HJ) », lors d’un entretien mercredi avec l’ACP.

Pour Alain Ndala, loin d’être un « mouroir », la prison doit demeurer le centre de rééducation où le condamné est appelé à méditer pendant son incarcération, avant de s’engager à transformer sa vie après sa libération. Il a déploré le surpeuplement actuel de toutes les prisons dont le nombre des pensionnaires dépasse même au quintuple la capacité d’accueil de ces centres. Cette situation, a-t-il ajouté, crée nombreux soucis notamment ceux liés à l’alimentation, au logement et aux besoins intimes.

L’activiste a saisi l’occasion pour soutenir la mesure sur le transfèrement des bandits urbains (Kuluna) vers le centre de formation de Kanyama Kasese, dans la province du Haut Lomami. Sur place, ces jeunes subissent une formation morale solide et apprennent l’exercice des métiers pour devenir utiles dans la société, au sortir de la formation.

Accélérer le traitement des dossiers judiciaires

Pour rappel,  la ministre de la Justice et Garde des sceaux, Rose Mutombo avait recommandé aux magistrats d’accélérer le traitement de certains dossiers dont sont saisis les cours et tribunaux. Elle a fait cet appel, lors de l’échange qu’elle a eu  lundi dernier avec le bureau du Conseil supérieur de la magistrature (CSM).

Mme Mutombo a ainsi demandé au CSM d’instruire les parquets à envisager, en conformité avec la loi, des mesures d’assouplissement pour toute détention préventive ayant excédé trois mois ou d’envoyer les dossiers en fixation.

A défaut de cette procédure, elle a demandé d’ordonner la libération des détenus qui n’ont aucun titre justifiant leur présence dans un établissement carcéral.

Pour les détenus préventifs déjà à la disposition des Cours et Tribunaux, Rose Mutombo recommande la célérité.

Toujours dans le cadre du désengorgement, la Garde des sceaux annonce, le transfèrement prochain de certains pensionnaires de la prison centrale de Makala à Luzumu et de la prison militaire de Ndolo à Angega.

ACP/Fng/ODM/Fmb