Une assistance du gouvernement central  remise au gouverneur militaire du Nord-Kivu en appui aux personnes affectées par l’éruption du volcan Nyiragongo

0
281

Goma, 27 mai 2021(ACP).- Le ministre de la Santé, Dr Jean-Jacques Mbungani, à la tête d’une délégation gouvernementale, a  remis mercredi dernier au gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, le lieutenant-général Constant Ndima Kongba, une assistance du gouvernement central aux victimes de l’éruption volcanique de Nyiragongo.

 Constituée essentiellement des vivres, non vivres et des médicaments, cette assistance  est une preuve de l’attachement de l’Exécutif national aux affres provoquées par la furie du Nyiragongo, a précisé le Dr Mbungani qui a relevé que tout est mis en œuvre pour soulager tant soit peu les personnes affectées par ce triste évènement.

« Les membres du gouvernement et moi-même, nous sommes là pour remettre un lot important en médicaments et en aliments pour soutenir les personnes devenues vulnérables et déplacées à l’issue de l’éruption volcanique du 22 mai », a-t-il ajouté, avant d’indiquer que cela a touché fortement toute la Nation congolaise, raison pour laquelle le Chef de l’Etat et le Premier ministre ont dépêché une équipe sur place.

 « Nous suivons la situation de très près et nous vous rassurons que le gouvernement est à vos côtés », a enfin souligné le Dr Mbungani  qui a en même temps réaffirmé la détermination du gouvernement central à prendre en charge toutes les victimes, surtout que tout a été mis en œuvre pour l’organisation des enterrements sécurisés.

Également membre de la délégation, le ministre de l’Industrie, Julien Paluku Kahongya a, de son côté, rassuré de la volonté de l’Exécutif à soulager les victimes. « La délégation a été bien édifiée par les claires explications fournies par le gouverneur militaire », a-t-il
fait savoir, indiquant que l’aide gouvernementale est destinée à  ceux des compatriotes ayant été contraintes à l’errance et ainsi confrontées à des multiples difficultés.

Une demi-douzaine des camions FUSO bondés de vivres, non-vivres et de médicaments, étaient à cet effet immobilisés dans l’enclos du gouvernorat du Nord-Kivu, le temps pour les autorités provinciales de concevoir le plan de distribution selon la hiérarchisation des besoins. ACP/Zng/GGK/MNI