La situation de la réserve de biosphère de Luki au centre des entretiens entre la VPM Bazaiba et le Dr Ntangu

0
433

Kinshasa,28 mai 2021 (ACP).- La vice Première ministre (VPM) en charge de l’Environnement et du Développement durable, Eve Bazaiba, a accordé une audience jeudi dans son cabinet de travail, à la ministre provinciale en charge de l’Environnement du Kongo Central, le Dr Ginette Ntangu Matumona, venue pour lui faire part de la situation de la réserve de biosphère de Luki dans le Mayombe.

Les deux personnalités ont discuté également de la participation du Kongo Central au projet « Un milliard d’arbres » initié par le Chef de l’état, Félix-Antoine Tshisekedi.  La ministre provinciale Ntangu a indiqué que la réserve de Luki qui mesure  33.000 hectares constitue la pointe la plus australe d’une ancienne forêt primaire. Elle est classée réserve de biosphère depuis 1976 par l’Unesco.

Les activités de carbonisation et de sciage entraînent une déforestation grandissante dans cette réserve. Dans cette optique, la Coalition nationale contre l’exploitation illégale du bois (CNCEIB) a dénoncé, lors d’une conférence de presse, des scieurs et des charbonniers qui interviennent en réseau avec la complicité des hauts cadres de l’Etat tant au niveau provincial que national. Ils se livrent à une destruction méchante et systématique de ladite réserve, a-t-elle déploré.

Le Dr Ntangu Matumona, qui s’est dite satisfaite de cette rencontre avec la VPM en charge de l’Environnement, a affirmé rentrer dans sa province avec des réponses précises aux questions abordées. ACP/Fng/nig