L’ARMP, porte étendard de la mise en œuvre de la réforme des marchés publics, selon son directeur général

0
239

Kinshasa, 29 mai 2021 (ACP).- L’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) est le porte étendard  de la mise en œuvre de la réforme des marchés publics,  dix ans après l’entrée en vigueur de la loi du 27 avril 2020, a déclaré vendredi, le directeur général a.i de cet établissement Jean-Pierre Kapuku, à la cérémonie de remise des brevets aux lauréats de la formation des officiers de police judiciaire à compétence restreinte dans le domaine des marchés publics et des contrats de partenariat public-privé en faveur des cadres de l’ARMP.

Cette formation tenue du 15 au 31 mars à l’Institut national de formation judiciaire (INAFORJ) avait pour objectif d’assurer, au bénéfice des cadres et agents de l’ARMP ainsi qu’aux membres du comité de règlement des différends de l’ARMP, la formation d’OPJ  à compétence restreinte  dans le domaine des marchés publics et des contrats de partenariat public-privé(PPP). «La formation que vous terminez ce jour est destinée à vous doter des compétences en matière pénale dans la régulation des marchés publics et des contrats de PPP», a déclaré le directeur général Jean-Pierre Kapuku ajoutant : «Les études de cas truffées des pièges auxquelles vous avez participé, vous ont permis de mieux comprendre le contour pénal des procédures d’ attribution et d’ exécution des marchés et des contrats de PPP».

Il a souligné que  les marchés publics et les contrats PPP font partie d’un domaine de la vie publique où le risque des pratiques en marge de la loi est susceptible d’enregistrer des grands maux et des antivaleurs répréhensibles,  soulignant qu’il est conscient de pressions qui seront exercées sur eux par les pécheurs en eaux troubles caractérisées par les actes de corruption, le détournement des deniers publics, le blanchiment des capitaux.

Il a pour ce faire, encouragé les lauréats à ne pas baisser les bras mais à veiller au respect de l’esprit et de la lettre du cadre légal et réglementaire relatif à la commande publique «La qualité d’OPJ à compétence restreinte dans le domaine des marchés publics et des contrats de PPP qui vous sera conférée par Mme la ministre de la Justice et garde des sceaux et l’habilitation du Procureur de la république près le parquet de grande instance, vous permettra d’instrumenter à charge ou à décharge les justiciables dans le domaine des marchés publics et  des PPP», a-t-il encore dit.

Jean-Pierre Kapuku a  enfin, félicité le Président Félix Tshisekedi pour l’instauration de l’Etat de droit, gage de toute gouvernance et de la moralisation de la vie publique.

Pour sa part, le directeur général de l’Institut national de formation judiciaire, Gérard Katambue a indiqué que  son établissement a pour mission d’assurer la formation initiale et continue du personnel judiciaire (magistrat, greffier, et OPJ afin d’améliorer le bon fonctionnement de l’appareil judiciaire, soutenant que l’OPJ est le bras long du magistrat du parquet qui a pour mission de rechercher et de poursuivre les infractions à la loi pénale.

De son côté, le représentant des lauréats  Raymond Yumba a laissé entendre que trente OPJ ont été formés pendant quinze jours avec neuf modules assurés  par des professeurs d’universités, soutenant que la devise de l’ ARMP «équité, probité et transparence», conditionne déjà leur psychologie au respect de la loi et la force. «Etant dans la loi,  nous allons œuvrer dans la transparence», a-t-il conclu. ACP/C.Lutete/Fmb