Les ministres de la Formation professionnelle et des Transports visitent le site du futur centre d’apprentissage des métiers

0
492

Kinshasa, 29 mai 2021 (ACP).- La ministre  de la Formation professionnelle et métiers, Antoinette Kipulu  et   son  collègue    de  Transports  et voies  de communication, Cherubin  Okende, ont  visité, jeudi, le site situé dans l’enceinte  du secrétariat  général  du ministère des Transports  et  voies de communication,  où sera érigé le centre  de formation professionnelle et  d’apprentissage  des métiers dans le cadre  du «projet Kin emploi», dans la  commune de Barumbu. «Ce projet  est  d’une  importance capitale dans  l’encadrement des jeunes pour les orienter dans l’apprentissage des métiers», a affirmé la ministre de la Formation professionnelle et métiers, Antoinette  Kipulu, ajoutant qu’il va permettre  au gouvernement  de réduire  le taux du banditisme urbain  et à la  jeunesse   de se  rendre  utile dans la société. «La  question  de la jeunesse  demeure  indispensable», a-t-il souligné.

Antoinette  Kipulu  a exprimé sa  volonté  de voir  le projet se   matérialiser le plus tôt  que possible en vue  de répondre  aux besoins de la population congolaise, dans le cadre de la formation professionnelle.

Selon une source du ministère de  la Formation professionnelle, la mise en œuvre du projet de la réalisation de quelques préalables à savoir l’arrangement , en collaboration avec  la Régie des voies aériennes (RVA), du terrain  où sera érigé le bâtiment, la réalisation de la maquette  de l’ouvrage et l’étude  du sol et des études de faisabilité, «Kin  emploi»,rappelle-t-on, est un projet  qui entre  dans le  cadre  de la mise  en  œuvre  des axes  stratégiques  du programme indicatif de coopération 2010-2013 et le programme  2014-2015 du gouvernement.

Ce programme d’appui à la formation professionnelle, financé par le Service de la coopération  technique belge,  a comme objectif , de contribuer au développement  économique  et inclusif  par l’insertion professionnelle des jeunes  et spécialement   des jeunes  femmes  congolaises de la ville de Kinshasa,  rappelle-t-on. ACP/C.Lutete/Fmb