Damas accuse l’UE de « partenariat » dans la guerre contre la Syrie par sa politique de sanctions

0
86

Kinshasa, 30 mai 2021 (ACP).- Le ministère syrien des Affaires étrangères a accusé samedi l’Union européenne (UE) de « partenariat dans la guerre injuste contre la Syrie », l’UE venant de décider de renouveler ses sanctions contre Damas, ont rapporté les médias internationaux, citant l’agence de presse officielle SANA.

« Une fois de plus, l’Union européenne confirme sa déconnection totale de la réalité et son partenariat dans la guerre injuste contre la Syrie et sa responsabilité dans l’effusion du sang des Syriens et la destruction de leurs réalisations« , a-t-il dénoncé.

L’UE a récemment annoncé qu’elle allait renouveler pour une année supplémentaire ses sanctions contre le gouvernement syrien.

Elles ont été imposées en 2011 en réponse à la prétendue répression violente dans le pays. A ce jour, 283 individus et 70 entités figurent sur la liste des sanctions, qui comprend une interdiction d’entrée dans l’UE et un gel de leurs avoirs en Europe. L’UE interdit également toute importation de pétrole en provenance de Syrie.

La décision de l’UE intervient alors que le président syrien Bachar el-Assad a remporté un quatrième mandat de sept ans lors de l’élection présidentielle.

Dans sa déclaration, le ministère a dénoncé le renouvellement de ces « mesures coercitives unilatérales inhumaines » qui « visent les citoyens syriens, constituent une violation flagrante des droits de l’Homme les plus fondamentaux et des principes du droit humanitaire international ».

Selon lui, « l’UE a perdu sa crédibilité et son influence dans les événements de la région et du monde en raison de ses approches erronées et de sa subordination aveugle à la politique américaine« . ACP/CL/May