Près  de 12.455 candidats participent à l’épreuve préliminaire, édition 2021 en RDC

0
904

Kinshasa, 30 mai 2021 (ACP).-Près de 12.455 candidats répartis dans 165 Centres de passation  sur  toute l’étendue du  territoire national,  participent à l’épreuve préliminaire de l’examen d’études professionnelles de fin de l’année, édition 2021, lancée dimanche à Kinshasa par la ministre  de  la Formation professionnelle et métiers, Antoinette Kipulu Kabenga.

Dans  son mot de circonstance, la ministre Antoinette  Kipulu a  souligné la nécessité de cette épreuve, la première depuis l’arrêté ministériel numéro355 du 14 février 2019 portant institution d’un Examen national de fin d’études professionnelles (ENFEP)  qui  est  une  opportunité   de créer  la  classe  moyenne  pour  contribuer au développement du pays.

Elle a ajouté que cette épreuve vient mettre au centre de la société, l’intérêt humain, tel qu’il est prôné par le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, et rappelé par le  programme d’action du gouvernement Jean-Marie Sama Lukonde.

Accompagnée du ministre provincial en charge de  l’Education, Charles Mbutamuntu et des cadres de son ministère, Mme Antoinette Kipulu a fait la ronde  des  Centres de passation de  cette épreuve préliminaire.

Il  s’agit  de  l’Institut  technique de Bumbu (Kin-Ouest),  de l’ITC Victoire dans la  commune  de Kasa-vubu (Kin-Centre) et  de l’ITI N’Djili (Kin-Est), où la ministre a distribué les Items contenant les épreuves, avant d’encouragé les participants à donner le meilleur d’eux-mêmes afin de mériter l’accès à la  grande session de juillet.

Pour  elle,  si le  système  éducatif congolais n’avait pas mis en exergue la Formation professionnelle et métiers durant des décennies,  la  mise  en  valeur  de  ce ministère  dont  elle  est  chargée, devrait interpeller les candidats et les amener à rectifier les tirs.

Par ailleurs, le ministre Antoinette  Kipulu  a  rappelé que son  institution  s’est  fixée comme objectif d’augmenter la capacité d’accueil  par  la  construction des Centres de formation et y améliorer davantage la qualité et l’équité. Elle a ainsi sensibilisé les  parents, les éducateurs et les encadreurs  des  jeunes à s’approprier de ce défi.

Pour sa part, le ministre provincial de Kinshasa en charge de l’Education Charles Mbutamuntu a encouragé cette initiative de sa collègue de la Formation professionnelle et métiers qui cadre avec la vision du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo visant la  création de la classe moyenne, en RDC, en vue d’une main d’œuvre qualifiée devant contribuer au développement de la RDC.

Il a salué en outre, l’implication de la ministre de la Formation professionnelle et métiers, qui va appuyer le gouvernement provincial pour soutenir le secteur de la formation professionnelle à aller de l’avant.

Remise des cadeaux  aux  ministres Antoinette  Kipulu et Charles Mbutamuntu

Par ailleurs, les inspecteurs provinciaux sattisfaits par le lancement officiel de cette épreuve préliminaire combien louable, ont remis deux chèvres aux ministres Antoinette  Kipulu et Charles Mbutamuntu, pour les encourager à œuvrer toujours dans ce sens afin d’améliorer davantage le secteur de la Formation professionnelle.

L’AREJEDE, une association de la formation a, à cette occasion, présenté aussi à Mme Antoinette Kipulu, une montre digitale de fabrication manuelle, une de leurs réalisations. ACP/CL/May