Un auditeur interne à la BCC table sur la nécessité d’externaliser les activités dans une organisation

0
116

Kinshasa, 29 mai 2021 (ACP).- L’auditeur interne à la Banque centrale du Congo (BCC), Fabrice Sanga Kabamba, a souligné, samedi à l’intention des auditeurs internes, la nécessité d’externaliser les activités dans une organisation, au cours d’une conférence organisée par l’Institut des auditeurs internes du Congo (IIA)/Congo au Centre interdiocésain dans la commune de Gombe, sous le thème : «Contrôle interne et activités externalisées».

Pour Fabrice Sanga, l’externalisation des activités au sein d’une organisation permet de réduire les coûts en améliorant la performance globale de l’organisation, d’optimiser les investissements et renforcer l’efficacité des activités prioritaires.

L’auditeur à la BCC a fait savoir que l’externalisation offre des opportunités de maintien et d’actualisation d’un expertise afin d’avoir accès aux nouvelles technologies, de rendre flexible les moyens de production et organisationnels en vue de lisser les pointes d’activités, de préserver l’emploi ainsi que d’améliorer la qualité de service.

Il a, à cet effet, identifié le risque étant comme une perte de connaissances et de compétences en interne, une dégradation de la qualité de service, une perte de l’avantage des coûts.

Fabrice Sanga a aussi identifié le risque sous une forme de dépendance vis-à-vis des délégataires, de sous estimation des coûts et de perte de contrôle des activités externalisées et augmentation de l’exposition au risque opérationnel. C’est ce cadre, qu’il a recommandé aux auditeurs internes de sélectionner le prestataire, d’établir et faire le suivi du contrat afin de gérer au mieux les opportunités et les risques associés aux activités externalisées.

L’auditeur interne Fabrice Sanga a défini l’externalisation comme des activités pour lesquelles l’entreprise assujettie confie à un tiers de manière durable et à titre habituel, la réalisation de prestation de services ou d’autres tâches opérationnelles importantes.

«Le contrôle interne est un processus mis en place par l’ensemble de l’organisation destinée à fournir une assurance raisonnable quant à l’atteinte des objectifs liés aux opérations, au reporting et à la  conformité d’autant plus qu’il permet de réduire les risques significatifs, parfois opérationnels, financiers ou de la conformité», a-t-il souligné. ACP/Kwilu