Les directeurs-chefs de service du Commerce extérieur en atelier de renforcement des capacités

0
382

Kinshasa, 31 mai 2021 (ACP).- Le ministre du Commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa, a ouvert lundi au centre Nganda dans la commune Kintambo à Kinshasa, un atelier de deux jours,  sur le renforcement des capacités des directeurs-chefs de service et des chefs des divisions provinciaux de son ministère  sous le thème : « La mobilisation des recettes et la facilitation du commerce ».

Dans son discours d’ouverture de ces assises, le ministre du Commerce extérieur a indiqué que la vision du Président de la République, Felix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, traduite dans le programme du gouvernement sous laquelle il a placé son mandat, consiste à  développer  un environnement économique propice  aux échanges, tant intérieurs qu’extérieurs.

Cette politique,  a-t-il dit, vise une ouverture économique rationnelle,  susceptible de booster la production intérieure,  de créer  des emplois et par ricochet, de réaliser le bien-être de la population. L’intériorisation  des différents instruments  de cette politique par les divisions provinciales est une  impérieuse nécessité pour garantir  sa mise en réussite.

Pour le ministre Jean Lucien Bussa, les enjeux liés à  cette politique exigent cependant   le développement des stratégies managériales participatives efficaces, susceptibles de favoriser la mise  à  contribution  de toutes les forces  institutionnelles  sous la tutelle  du ministère du Commerce extérieur, permettant ainsi d’atteindre les objectifs prioritaires assignés  au ministère  dans le cadre de ce mandat.

Quelques orientations à suivre

Le ministre du Commerce extérieur a saisi l’occasion pour donner quelques orientations et tracer un schéma directeur à suivre par les participants à l’atelier, afin d’ améliorer l’administration et les structures provinciales pour les rendre efficace et efficiente dans l’atteinte  des  objectifs leurs assignés,  en collaboration non seulement entre elles et avec l’administration centrale ,mais aussi ,avec les structures sous tutelle du ministère du  Commerce extérieur  et les secteurs privés de l’économie nationale, en vue de bâtir une économie résiliente. « L’optimisation de la contribution des divisions  provinciales dans l’atteinte des objectifs  leurs assignés se heurte par ailleurs à  plusieurs défis  qu’il revient de relever ensemble pour des relations économiques interprovinciales, nationales  et régionales  bénéfiques  à  la République démocratique du Congo», a ajouté Jean Lucien Bussa.

Sur ce registre, le ministre a relevé notamment les défis liés  à la mise à niveau  des animateurs provinciaux par rapport aux enjeux économiques de l’heure, la mobilisation des recettes, la lutte contre la corruption, la concussion  et le coulage des recettes.

Les problèmes affectant le rendement en province

Le ministre du Commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa a  également épinglé les nombreux problèmes qui affectent le rendement en  provinces sur lesquels l’atelier devra se pencher, sont entre autres le manque de moyens de transport adéquat et adaptés aux conditions des provinces ; le manque d’outils de travail tels que les matériels informatiques pour permettre d’établir des statistiques dans le domaine du commerce ; le manque de frais de fonctionnement  et l’enclavement  de certaines provinces.

Pour lui, ces différents problèmes, certes inhérents à toutes  les administrations  provinciales, sont tant pour le gouvernement Central, que pour les gouvernements provinciaux, des défis à relever  à tous égards.

Il a ainsi appelé à l’implication de chacun des participants, dans un élan d’engagement commun, pour relever les défis et faire du ministère du Commerce extérieur,  l’un des départements clé du gouvernement.

Pour rappel, les participants à l’atelier proviennent notamment de l’Administration centrale du Commerce extérieur ;  les Administrations provinciales ;  les structures  fonctionnelles, techniques et opérationnelles  dont l’Office  congolaise de contrôle (OCC), l’Agence  nationale  de promotion des exportations  ( ANAPEX) , la Foire internationale de Kinshasa ( FIKIN), la Commission nationale  des mercuriales  des prix  (CNM), la Commission  nationale  de la facilitation du commerce  dans la région des Grands-Lacs  (PFCGL), la  Commission nationale de suivi de la Zone de Libre-échange Continentale Africaine  (CN-ZLECAF). ACP/Fng/CKM/NKV