Le ministre Patrick Muyaya annonce des dispositions pratiques prises par le Gouvernement en vue de la riposte à la catastrophe de Goma

0
313

Kinshasa, 31 mai 2021 (ACP).- Le ministre de la Communication et médias, porte-parole du gouvernement,  Patrick Muyaya Katembwe, a annoncé, lundi, au cours de son intervention dans l’émission «Appel sur l’actualité» à RFI, que le gouvernement prend des dispositions pour libérer, après cette catastrophe, la zone couverte par la coulée de la lave issue du volcan Nyiragongo entré en éruption, le 22 mai dernier.

Selon lui, cette éruption qui s’est produite d’une manière inédite, sans donner des signes naturels, ne découragera pas le gouvernement qui fait «tout ce qui est en son pouvoir pour que le pire n’arrive pas» et qui compte, dans l’avenir, «étudier la possibilité d’extension d’une partie de la ville de Goma pour la libérer de la zone de coulée des laves». «Le plus important c’est ce qu’on fait pour l’avenir. Au dernier Conseil des ministres, le gouvernement a pris l’engagement d’entrer en discussions avec une entreprise française à sélectionner pour le dégazage du Lac Kivu qui est une menace pour Goma et ses environs», a indiqué Patrick Muyaya qui a annoncé l’appui à l’Observatoire volcanique de Goma (OVG). L’OVG ne peut pas se plaindre en ce qui concerne le matériel et le financement», a-t-il souligné.

Il a rappelé, en outre, la collaboration en vue  avec le Musée Tervuren de Belgique et des volcanologues du monde entier venus au secours pour suivre, associés aux scientifiques locaux, l’évolution, au jour le jour, de la situation vulcanologique à Goma.

Parlant de la recherche d’enfants disparus et recherchés par leurs parents, le ministre de la Communication et médias a salué la mobilisation des jeunes de Goma qui ont  mis en place une campagne permettant à certains parents de retrouver les leurs.

Dans le même cadre, son ministère a lancé une plateforme d’information dénommée  «Nyiragongo à vous» appelée, selon lui, à relier les jeunes de Sake et d’autres zones de déplacés pour des informations fiables pour aider le gouvernement à agir de la bonne manière. ACP/