Environ 280.000 enfants risquent d’être déplacés à cause de la menace volcanique en RDC

0
191

Kinshasa, 2 juin 2021 (ACP).- Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) estime que 400.000 personnes dont 280.000 enfants risquent d’être déplacés et de nécessiter la  protection ou le soutien à cause de la menace volcanique, indique un communiqué de cette structure parvenu mercredi à l’ACP.

Selon la source, cet organisme félicite les efforts déployés par le gouvernement pour protéger les personnes vivant dans la zone rouge de l’Est de la ville de Goma des risques associés à de nouvelles éruptions du Mont Nyiragongo et met en garde contre le risque d’exposer davantage les enfants au cours de l’évacuation massive.

« Lorsque de grands groupes de personnes sont déplacés en peu de temps, les dangers pour les enfants augmentent. Nous devons être attentifs aux risques immédiats pour les enfants déplacés, notamment les problèmes de protection, les risques nutritionnels et sanitaires, y compris les maladies d’origine hydrique et surtout la propagation du choléra», prévient Edouard Beigbeder, représentant de l’UNICEF en RDC.

Près  de 1000 enfants séparés de leurs familles ont été identifiés

Par ailleurs, M. Beigbeder annonce que près de 1.000 enfants qui ont été séparés de leurs parents dans le chaos qui a suivi l’éruption volcanique ont été identifiés et sa structure a aidé à réunir près de 700 enfants avec leurs familles.

En réponse à la crise, l’UNICEF organise la livraison d’articles non alimentaires essentiels, tels que des jerrycans et des bâches et fournit des équipements d’eau et d’assainissement d’une importance vitale. Des mesures ont également été prises pour mettre en place un centre d’information sur les volcans accessible par un système de SMS gratuit. Ce centre a-t-il dit, a joué un rôle crucial dans la lutte contre la désinformation entourant l’éruption et a été utilisé jusqu’à présent par plus de 5.200 personnes.

Des évaluations des besoins ont également été menées dans tous les principaux domaines d’activité de l’UNICEF notamment la protection de l’enfance, l’éducation, la santé, le développement communautaire et la nutrition qui sont tous d’une importance vitale pour la RDC et qui restent gravement sous-financés, conclut la source. ACP/ODM/