Le Code de droit canonique réformé en matière de sanctions en vue de la protection de chaque fidèle

0
131

Kinshasa, 2 juin 2021(ACP) le Pape François a procédé à la réforme du code de droit canonique en matière de sanctions pénales, en vue de rendre les normes pénales universelles toujours plus adaptées à la protection du bien commun et de chaque fidèle, et plus conformes aux exigences de la justice, efficaces et adéquates dans le contexte ecclésial actuel, a appris l’ACP mercredi de Radio Vatican.

La source vaticane a justifié la portée de la publication de cette Constitution apostolique intitulée « Pascite gregem Dei » (Soyez les pasteurs du troupeau de Dieu). Veillez sur lui, non par contrainte mais de plein gré selon Dieu (1P.5, 2) ».

« Il est apparu évident que la discipline pénale promulguée par Saint Jean Paul Il en 1983 dans le code de droit canonique devait également être révisée et qu’elle devait être modifiée de manière à permettre aux pasteurs de l’utiliser comme un instrument salvifique et correctif plus agile, à employer rapidement et avec charité pastorale pour éviter des maux plus graves et apaiser les blessures causées par la faiblesse humaine », souligne la source.

L’évêque de Rome a fait remarquer que « La charité et la miséricorde exigent qu’un père s’engage aussi à redresser ce qui devient parfois tordu parce que, la charité n’exclut pas la sanction et la négligence d’un pasteur à recourir au système pénal rend manifeste le fait qu’il ne remplit pas correctement et fidèlement sa fonction ».

Ce système pénal, dit le souverain pontife, est basé sur trois fins, à savoir, le rétablissement des exigences de la justice, l’amendement du délinquant et la réparation des scandales.

Ce nouveau texte introduit des changements de diverses natures dans la loi en vigueur et sanctionne quelques nouvelles figures pénales, fait-on savoir du côté du secrétariat en charge du service pontifical des textes législatifs. ACP Kobongolo