Vers une solution concertée entre l’exécutif de Kinshasa et les sociétés aériennes sur la taxe d’embarquement

0
395

Kinshasa, 2 juin 2021 (ACP).- Une solution concertée est en voie d’être trouvée entre le gouvernement provincial de Kinshasa et Board of Airlines (BAR), l’Association des sociétés aériennes internationales au sujet du paiement de la taxe d’embarquement de 2% sur les frets exigés par la Direction générale des recettes de Kinshasa (DGRK), a appris l’ACP mercredi dudit ministère.

Cette voie de solution concertée entre le gouvernement provincial et Board of Airlines (BAR) a été facilitée au cours d’une séance de travail que le ministre national des Transports, voies de communication et désenclavement, Chérubin Okende Senga, a présidé mardi en vue d’aplanir les divergences sur la perception de cette taxe.

Au terme des échanges entre les deux parties, les compagnies aériennes ont fait savoir qu’elles sont  d’avis de payer cette taxe mais à condition de convenir la modalité de sa perception.

Le ministre provincial des Finances, Jean Ngoy Mvuzi, qui a représenté l’exécutif provincial de Kinshasa à cette réunion, s’est déclaré satisfait du fait que le mal attendu et les divergences qui entouraient l’application de cette disposition soient en voie d’être aplanis. Il a estimé que les deux parties vont passer à la formalisation d’un accord de principe pour la perception de cette taxe d’embarquement lors des prochains échanges.

A cet effet, les discussions vont se poursuivre dans un dialogue direct entre les deux parties avant de revenir  auprès du ministre des Transports, voies de communication et désenclavement, a dit le ministre provincial, ajoutant que les compagnies aériennes étaient un peu hésitantes quand au paiement de cette taxe suite au manque d’information.

M. Ngoy s’est dit confiant, car une entente sera trouvée pour ne pas léser BAR dans le cadre d’une préservation d’un climat des affaires dans le secteur aérien avec le gouvernement provincial de Kinshasa.

Mme Chantal  Seraho, représentant de BAR, a laissé entendre que leur structure ne s’oppose pas au paiement de la taxe d’embarquement proposée par la DGRK, mais souhaite une perception collectée. Elle a proposé trois modes de paiement de cette  taxe, à savoir, au niveau du guichet unique, directement à la banque pour que le bordereau de LTA (lettre de transport arien) soit annexée et auprès d’un agent de la DGRK placé devant des dépôts  des transporteurs. Elle a fait savoir que l’Association des sociétés aériennes internationales (BAR) est composée de 12 compagnies aériennes membres.

Le ministre des Transports, voies de communications et désenclavement, Chérubin Okende Senga, s’est dit très flatté de constater que les deux parties se sont engagées dans la voie d’une solution concertée dans l’objectif de préserver un climat serein  pour le développement des affaires. ACP/ODM//Awa