Butembo : identifier  les déplacés venus de Goma  pour empêcher l’infiltration des ennemis

0
215

Butembo, 03 juin 2021(ACP). Les acteurs de la société civile demandent aux autorités civiles et militaires de Beni de renforcer la vigilance, en procédant  obligatoirement à l’identification des déplacés  en provenance de Goma pour empêcher l’infiltration des ennemis qui peut être à la base de la recrudescence de l’insécurité dans cette agglomération.

Cette structure citoyenne note  que plusieurs déplacés venus de Goma entrent à Butembo sans plus de contrôle ni d’identification. Il y a même ceux qui se dirigent vers Beni de la même façon.

Cette situation  nous inquiète  et nous craignons une « infiltration de la partie Grand Nord du Nord-Kivu par des ennemis de la paix lors de ces mouvements », a dit  Edgard Mateso, vice-président de cette structure.

Il  propose un contrôle systématique, y compris les maisons d’accueil :

« Sur le plan sécuritaire, il faut dire que les déplacés ne sont pas nécessairement bien identifiés. Et on sait, par exemple, qu’avant le volcan, la communauté locale ne cessait de décrier qu’il y a des mouvements des personnes incontrôlées, non identifiées qui immigrent du sud vers le nord et qu’ils pourraient probablement être parmi ceux qui déstabilisent la province et maintenant que c’est un déplacement obligatoire pour tout le monde. On ne sait pas qui se déplace, c’est là que nous demandons que l’on puisse veiller, surveiller et au besoin, les maisons qui accueillent ces déplacés devraient être contrôlées pour que l’on ne soit pas surpris ».

Le maire sortant, Sylvain Kanyamanda dit avoir pris des dispositions idoines avec tous les services de sécurité pour faire face à toute éventualité. Il appelle toutefois la population à la vigilance.

De son côté, le commandant intérimaire de la Police nationale congolaise (PNC), ville de Butembo, affirme avoir actuellement renforcé les patrouilles dans la ville pour rassurer la quiétude des habitants.ACP/Zng/GGK/MNI