La 3ème vague de la COVID-19 annoncée en RDC

0
780

Kinshasa, 03 juin 2021 (ACP).- Le ministre de la Santé publique, hygiène et prévention, Dr Jean-Jacques Mbungani Mbanda a annoncé jeudi, dans un message officiel, la survenue de la 3ème  vague de la Covid-19 en RDC, avec Kinshasa comme épicentre.

Il a, à cette occasion, rappelé à la population congolaise le respect strict des toutes les mesures barrières déjà édictées par les autorités du pays et de celles qui pourront être prises ultérieurement pour gérer cette crise sanitaire et contenir rapidement la résurgence de cette épidémie.

Il s’agit, entre autres, du port correct et obligatoire des masques, de lavage des mains avec du savon ou l’utilisation de la solution hydro alcoolique, le maintien de la distanciation sociale ainsi que le respect du couvre-feu.

En complément de ces mesures précitées, le ministre de la Santé a insisté sur la vaccination qui reste le moyen efficace pour protéger l’économie et la population qu’il a invité à y adhérer massivement.

«L’histoire de notre pays nous renseigne que notre peuple possède une réelle capacité de dépassement et de résistance face à des situations difficiles. C’est l’occasion pour moi de faire appel à votre civisme et patriotisme, surtout à votre engagement afin d’observer les recommandations des autorités politiques et sanitaires », a-t-il recommandé.

Mise au point de la situation de la COVID-19 en RDC

Le ministre Mbungani a, par ailleurs, fait une mise ai point sur la situation actuelle de la COVID-19 en RDC, qui s’avère très préoccupante, car le pays a enregistré une augmentation considérable de cas et de décès au cours de ces quatre dernières semaines.

Il a fait savoir que la RDC a déjà connu deux vagues depuis le 10 mars 2020. Ces deux dernières vagues ont été gérées avec succès grâce à l’engagement du gouvernement et l’impulsion du Chef de l’État.

Cet engagement commun, a-t-il indiqué, a permis de réduire la propagation de la maladie, de limiter les décès et de reprendre les activités socio-économiques.

En dépit de ces résultats, les activités de riposte ont été maintenues en vue de détecter et de prévenir les éventuelles flambées de cas de COVID-19 en RDC.

La combinaison de  certains facteurs de risque est cependant à l’origine de l’augmentation de cas observés. Il s’agit, notamment du relâchement de l’observance des mesures barrières mises en place, y compris le couvre-feu, de l’importation de cas suite au mouvement des population au niveau des frontières ainsi que d’une faible couverture vaccinale contre la Covid-19, a précisé le numéro 1 de la santé publique. ACP/Zng/GGK/May