Le ministre de la Communication et médias informé des problèmes majeurs de la RTNC

0
840

Kinshasa, 03  juin 2021(ACP).- Le ministre de la Communication et médias, porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya Katembwe a échangé mercredi avec le ban syndical de la Radio télévision nationale congolaise (RTNC), autour des problèmes majeurs de ce média public, notamment les problèmes liés à la redevance et la sécurité sociale.

Le président de l’intersyndical de la RTNC et chef de la délégation, Joseph Tshibangu a, à l’issue de l’audience, fait savoir que cette rencontre leur a permis de soumettre au ministre de tutelle les désidératas de ce média pour des solutions idoines.

S’agissant de la redevance, il a précisé qu’elle est pour la RTNC  un droit reconnu par la loi qui, jusqu’à présent, continue à leur échapper et le personnel n’en bénéficie pas. A cet effet, la délégation syndicale a sollicité l’implication personnelle du ministre pour aider la RTNC à la recouvrir.

Le ban syndical a révélé que certains travailleurs de la RTNC ont atteint l’âge de la retraite. Cependant, leur situation n’a pas encore été préparée au niveau de la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS), suite au non versement de la quote-part de l’employeur qui est l’Etat congolais et aussi du manque de traçabilité de ce qui était retenu dans les rémunérations des travailleurs parce que les nouveaux logiciels ne permettent pas de les prendre en charge.

« Si à l’époque, la quotité était de 3,5%, à ce jour elle est de 5% sur le salaire de base de chaque agent, ajoutant que le nouveau logiciel ne parvient pas à l’adapter et retenir ces 3,5%. Ce qui fait qu’il n’y a pas de traçabilité et il faudra que les deux parties trouvent des solutions car, la loi stipule que pour toutes les cotisations non cotisées, c’est l’employeur qui en est responsable. C’est donc l’Etat Congolais qui doit régulariser la situation et payer cette différence », a souligné Joseph Tshibangu.

Par ailleurs,  le chef du ban syndical de la RTNC a appelé les agents au calme tout en leur rassurant de l’issue favorable de la démarche auprès du ministre de tutelle.

« Le ministre nous a donné une très bonne impression, on voit qu’il est dans le métier et on a compris qu’il connaissait déjà la situation. Il nous a donné de promesses et nous espérons », a conclu le chef de délégation syndicale de la RTNC. ACP/ Zng/GGK