Le Président Félix Tshisekedi rend hommage à son Haut représentant et envoyé spécial, Kitenge Yezu

0
581

Kinshasa, 03 juin 2021 (ACP).- Le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo accompagné de son épouse Denise Nyakeru Tshisekedi, a rendu un dernier  hommage jeudi, à son Haut représentant et envoyé spécial, Kitenge Yezu, décédé le 31 mai 2021, à Kinshasa,  au cours d’une cérémonie organisée au funérarium de l’Hôpital du Centenaire.

Le couple présidentiel s’est incliné devant le cercueil de l’illustre disparu avant d’adresser quelques mots de compassion et de réconfort à l’endroit des enfants Kitenge.

En présence du couple présidentiel, les différentes personnalités qui se sont succédé devant le présentoir ont relevé les qualités  exceptionnelles de  ce «stratège politique».

Entouré des membres du groupe de travail stratégique piloté par feu Yezu Kitenge, M François MwambaTshishimbi a loué les qualités managériales de «ce fin stratège entré en politique à l’âge de 17 ans».

Il a décrit Yezu Kitenge comme «l’organe» tant il était le cerveau moteur des stratégies politiques ayant abouti à la création de l’Union Sacrée de la Nation pour porter la vision du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Compagnon de lutte depuis 1961, le sénateur Tshimbombo Mukuna  a résumé le parcours politique  de cet acteur politique.

«Kitenge Yezu était un commis de l’Etat rigoureux, loyal et inflexible.   Il était l’épée et le bouclier  du Président de la République»,   a dit M. Tshimbombo Mukuna.

Dans son oraison funèbre, le conseiller principal du Chef de l’Etat au collège culture  et arts, M Théophile Tshilumba n’a pas tari d’éloge au «Stratège Yezu».

Pour sa part, Laurent Batumona qui s’est exprimé au nom des alliés de l’UDPS, voit en cette disparition une «perte énorme».

«La meilleure manière de lui rendre hommage est de protéger l’œuvre de l’Union Sacrée qu’il a laissée», a-t-il conclu.

Formé à Bruxelles, Kitenge Yezu a débuté sa carrière politique comme consul général adjoint à Luanda. Député de Kinshasa puis commissaire du peuple, il a exercé plusieurs fonctions politiques notamment ministre pendant la deuxième République.

Il a été deux fois ministres du Commerce extérieur du gouvernement Kengo Wa Dondo et de Communication du gouvernement Birindwa sous le règne de feu le Président Mobutu.

Après la chute du Maréchal  Mobutu, il réapparaît après un exil politique, dans le conclave de l’opposition à Genval, en Belgique, où il sera estampillé membre du conseil des sages du Rassemblement de l’opposition (RASSOP) aux côtés de feu Étienne Tshisekedi.

Jusqu’avant sa mort, Kitenge Yezu était devenu un homme orchestre du régime Tshisekedi. Ce qui lui a valu en mars 2019,  le poste du Haut représentant et envoyé spécial du Chef de l’État jusqu’à sa mort. Il était de toutes les manœuvres qui ont abouti à l’Union Sacrée de la Nation.

Né en 1945, Kitenge Yezu est décédé le 31 mai dernier à l’âge de 76 ans. Il a été inhumé  à la Nécropole entre Terre et ciel, à Kinshasa. ACP/Kho/May