Décoration  des musiciens  ayant exécuté le premier tube panafricain « Indépendance Cha-cha »

0
330

Kinshasa, 04 juin 2021 (ACP).- La ministre de la Culture, arts et patrimoine, Catherine Kathungu, a échangé, jeudi, avec M. Pierre Yantula Elengesa Bobina alias « Petit Pierre », sur la décoration en médailles d’or de mérite artistique, le 30 juin prochain, des 7 musiciens ayant exécuté le premier tube panafricain « Indépendance cha-cha ». A cet effet, elle voudrait, à travers M. Pierre Yantula Elengesa Bobina aujourd’hui âgé de 78 ans et seul survivant de ce groupe, honorer, à titre posthume, ses musiciens de l’African Jazz ayant participé à l’aigaiement des premiers leaders politiques congolais, lors de la Table ronde qui s’était tenue à Bruxelles en 1960.

Outre Pierre Yantula Elengesa Bobina, il s’agit notamment de Joseph Kabasele Tshamala alias « Grand Kallé »,  Victor Longomba Besange Lokuli alias « Vicky Longomba », Charles Mwamba alias « Dechaud  Mongala »,  Nicolas Kasanda wa Mikalay dit « Docteur Nico » Roger Izeidi Monkoy et Moango Armando alias « Brazzos » décédé le 9 octobre 2019 à l’âge de 86 ans.

Rappelons que la chanson « Indépendance cha-cha » devenue l’hymne de la libération pour plusieurs pays ayant fraichement accéder à l’indépendance en 1960, ainsi que d’autres chansons, entre autres : « Table ronde », « Sentiment emonani » et Naweli boboto » furent enregistrées en Belgique au studio « Decca », au Quai des  Charbonnages, sous le label Congo, éditées aux éditions Philips, avec le concours des frères Kanza, Thomas et Philippe du journal « Congo ».

La crise de légitimité à la tête de la SOCODA examinée au ministère de la culture, arts et patrimoine

Par ailleurs, la ministre de la Culture, arts et patrimoine, a échangé, tour à tour, mercredi, dans son cabinet de travail, dans la commune de Gombe, avec l’actuel président du conseil d’administration intérimaire de la Société congolaise des droits d’auteurs et droits voisins (SOCODA), Jossart Nyoka Longo Mvula et l’ancien PCA,  Verckys Kiamuangana Mateta, en vue d’examiner sur place, la question de la tension persistante, liée à la crise de légitimité à la tête de cette structure technique de son ministère.

M.Verckys Kiamuangana Mateta a présenté à la ministre le jugement de sa réhabilitation rendu par la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe annulant tous les procès verbaux du conseil d’administration de la SOCODA, ayant trait à sa pseudo-démission par l’arrêt sous RCA36.540, rendu en date du 27 mai 2021.

Pour sa part, Jossart Nyoka Longo a défendu son intérim avant de demander tout comme son antagoniste qu’une assemblée générale extraordinaire soit vite convoquée.

Face à ces prises de position, la ministre Kathungu a promis de se pencher sur cette situation, en s’appuyant sur toutes les dispositions légales y afférentes afin de faire respecter la loi au sein de la SOCODA, un organisme chargée de la perception et de la répartition des droits d’auteurs en RDC. Pour rappel, la création de la SOCODA est autorisée par l’ordonnance n°11/022 du 18 mars 2011 portant autorisation d’une société coopérative Société congolaise des droits d’auteurs et droits voisins (SOCODA). ACP/Fng/nig