La redynamisation du Programme national des urgences humanitaires au centre des échanges entre le ministre de la Santé et le PNUAH

0
240

Kinshasa, 03 juin 2021 (ACP).- Le ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention, le Dr Jean-Jacques Mbungani, assisté de la vice ministre, Mme Véronique Kilumba, a conféré mercredi à Kinshasa, dans son cabinet de travail, avec les responsables du Programme national des urgences et des actions humanitaires (PNUAH) sur la redynamisation de ce Programme spécialisé.

Cette réunion a connu la participation du responsable des Œuvres Sociales pour les Amis Chrétiens, partenaire qui vient en appui au PNUAH.

Le médecin planificateur spécialiste dans la gestion des projets au PNUAH, le Dr Léon Tabaro Kwanine se dit très satisfait de la réaction du ministre de la Santé à toutes les doléances qui ont été présentées et se dit rassuré pour une suite favorable. S’agissant de la situation qui prévaut actuellement à Goma, il a indiqué sa structure est entrain d’examiner les possibilités d’agir en urgence.

Pour sa part, Gabriel Tambwe, Secrétaire Général des Œuvres Sociales pour les Amis Chrétiens, a souligné que son établissement travaille en partenariat depuis deux ans avec le Programme National des Urgences et des Actions Humanitaires.  Pour permettre au pays de bien gérer les urgences, a-t-il enchéri, il y a nécessité que le PNUAH puisse devenir un établissement public dans la gestion des urgences et des catastrophes.

Ladite proposition a été appréciée  par le ministre de la Santé publique,  Hygiène et Prévention, qui a exprimé sa disponibilité à rencontrer tous les partenaires, notamment les Turcs et les Israéliens ainsi que tous les partenaires qui accompagnent le projet pour faire ce plaidoyer au niveau du Parlement. «Il doit y avoir une loi  consacrant la redevance des urgences, afin  que chaque personne puisse bénéficier des services des urgences», a expliqué  Gabriel Tambwe. ACP/Fng/nig