Un million d’euros de l’AUF destinés aux équipes des jeunes chercheurs  porteurs des projets de lutte contre la COVID-19

0
681

Kinshasa, 04 juin 2021 (ACP).- L’Agence universitaire de la francophonie(AUF) vient de mettre à la disposition des équipes de  jeunes chercheurs des établissements de l’Enseignement supérieur et universitaire(ESU)  membres, dont la RDC, une somme d’un million d’euros pour assister des projets de lutte contre la COVID-19, a rapporté vendredi à l’ACP, la presse de Grands lacs et de l’Afrique centrale de l’AUF.

Selon cette  source, l’AUF, fidèle à ses valeurs de solidarité et de partage, lance à cet effet  un second appel COVID-19 destiné aux équipes de jeunes chercheurs portant des projets au bénéfice des pays du Sud.

En 2020, a poursuivi cette source,  l’AUF avait lancé un premier appel à projets international pour soutenir, au sein de ses établissements membres, des initiatives d’étudiants , d’élèves-ingénieurs et de jeunes chercheurs liés à la pandémie  , qui avait rencontré  un vif succès. Celui-ci a amené l’AUF à doubler sa subvention initiale pour finalement débloquer plus d’un million d’euros pour financer 92 projets issus de 87 établissements membres, dans 44 pays.

La variété et la qualité des projets retenus ont démontré l’agilité et la créativité des étudiants et jeunes chercheurs pour répondre, de façon innovante et rapide, aux nombreux défis auxquels nos sociétés sont confrontées.

Malheureusement, un an après, cette pandémie continue à sévir et semble s’installer dans la durée. Son caractère endémique impacte de façon durable non seulement les systèmes de santé, mais également l’ensemble des rouages de nos écosystèmes et particulièrement les systèmes éducatifs. De plus, la crise sanitaire a amplifié des phénomènes psycho-  sociaux dont nous ne mesurons pas encore tous les effets.

Projets COVID-19.2 pour les mécanismes d’adaptation

Par ailleurs, cet appel à projets COVID-19.2 se propose d’interroger les mécanismes d’adaptation qui favorisent la résilience des individus et des collectivités.

 Cette deuxième phase a pour  objectif principal de valoriser l’apport des universités membres de l’AUF au développement des solutions à impact technologique et/ou social pour faire face aux difficultés provoquées par la prolongation de la pandémie COVID-19, mais également de repérer des initiatives innovantes, frugales et adaptées à l’écosystème, pour soutenir des sociétés fragilisées par les conséquences d’une crise sanitaire qui s’inscrit dans la durée.

La typologie des projets éligibles est élargie afin de pouvoir financer des recherches actions, enquêtes et/ou études consacrées à l’analyse des conséquences de la crise sanitaire et qui proposent des solutions innovantes, que ce soit dans les domaines de la santé, des sciences et technologies mais aussi des sciences humaines, économiques et sociales. Cette deuxième phase  s’adresse en priorité,  aux équipes de jeunes chercheurs portant sur des projets au bénéfice des pays du Sud ainsi que des consortia proposant des projets à impact national, régional ou international.

L’implication des Ministères concernés est encouragée et valorisée. Les bénéficiaires visés par ce nouvel appel sont des bénéficiaires  finaux, à savoir des structures éducatives, des structures de santé, des structures s’occupant des personnes malades, vulnérables ou isolées ainsi que des structures luttant contre les violences ou discriminations basées sur le genre, le handicap etc.

ACP/Fng/nig