Un nouveau rapport de l’ONUSIDA montre la possibilité de mettre fin au Sida après 40 ans d’efforts

0
156

Kinshasa, 04 juin 2021 (ACP).- Un nouveau rapport de l’ONUSIDA montre la possibilité de mettre fin au Sida, après quarante ans d’efforts depuis l’apparition des premiers cas de  cette maladie, indique un communiqué de presse de cette agence Onusienne, dont une copie est parvenue vendredi à l’ACP.

Selon la source, les nouvelles données de l’ONUSIDA montrent que des dizaines de pays ont atteint ou dépassé les objectifs 2020 fixés par l’Assemblée générale des Nations Unies en 2016. Cela prouve que les objectifs n’étaient pas seulement ambitieux, mais également réalisables. Le rapport montre que les pays dotés de lois et de politiques progressistes et de systèmes de santé forts et inclusifs ont obtenu les meilleurs résultats contre le VIH.

Selon la directrice exécutive de l’ONUSIDA, Winnie Byanyima, « les pays très performants ont ouvert la voie à d’autres et leur financement adapté, l’implication véritable des communautés, leurs approches multisectorielles et fondées sur les droits, ainsi que l’utilisation de données scientifiques pour guider les stratégies ciblées ont inversé le sens de l’épidémie et sauvé des vies. Ces éléments sont précieux pour se préparer aux pandémies et pour apporter une riposte au VIH, à la Covid-19 et à de nombreuses autres maladies », a-t-elle dit.

En effet, ce rapport montre que le nombre de personnes sous traitement a plus que triplé depuis 2010. En 2020, 27,4 millions des 37,6 millions de personnes vivant avec le VIH suivaient un traitement, contre seulement 7,8 millions en 2010. On estime que le déploiement d’un traitement abordable et de qualité a permis d’éviter 16,2 millions de décès depuis 2001.

Par ailleurs, note la source, les décès ont reculé en grande partie grâce à la démocratisation de la thérapie antirétrovirale. Les décès dus au sida ont chuté de 43 % depuis 2010 pour atteindre 690 000 en 2020. ACP/Fng/nig