Une thèse de doctorat sur « le syntagme verbal de l’anglais en mauvais usage comme frein au développement interlinguistique »

0
506

Kinshasa, 04 juin 2021 (ACP).- Le chef de travaux Bertin Buzigire Mufanzara a soutenu, jeudi, à l’Université pédagogique nationale(UPN), une thèse de doctorat intitulée «Syntagme verbal de l’anglais en mauvais usage comme frein au développement interlinguistique chez les étudiants du département d’anglais –CA de l’Institut supérieur pédagogique /Bukavu ».

Cette étude doctorale qui lui a valu le grade de Docteur en didactique des disciplines, avec la spécialité de didactique de l’anglais, et la mention « La plus  grande distinction », a visé à apporter une contribution scientifique substantielle à l’acquisition et à l’usage correct du syntagme verbal de la langue anglaise par les apprenants, en vue du développement interlinguistique.

Pour remédier aux faiblesses constatées dans l’usage du syntagme verbal de la langue anglaise par les apprenants, le récipiendaire a dit avoir débouché sur des implications pédagogiques, en adressant  de suggestions et des recommandations pédagogiques  aux différents partenaires éducatifs,  et  en définissant les profils à atteindre par les apprenants dans leur apprentissage  de syntagme verbal de l’anglais basés  à chacun des trois niveaux  d’apprentissage.

Il a recommandé de construire dans les établissements de l’Enseignement  supérieur et universitaire(ESU)  en RDC, notamment à l’ISP/Bukavu,  des laboratoires de langues équipés en matériels modernes pour faciliter l’apprentissage et corriger certaines lacunes dans  différentes promotions d’études.

Le récipiendaire  a aussi  souligné la nécessité de voir les étudiants apprendre la langue anglaise avec beaucoup d’intérêt en vue d’acquérir des connaissances attendues etc. Cette thèse soutenue en anglais, a eu comme promoteur et co-promoteur respectivement, les professeurs Stanislas Ruguduka Baleke et Crispin Tshibangu Wa Mashinda.

ACP/Fng/nig