Les partisans du Mouvement du 5 juin fustigent la position française avec les forces maliennes

0
191

Kinshasa, 06 juin 2021 (ACP).- Le Mouvement 5  a fustigé la décision du gouvernement français de suspendre les opérations avec les maliennes, ont indiqué dimanche des médias internationaux.

Selon ces sources, des centaines de partisans du mouvement d’opposition du M5 juin étaient dans les rues de Bamako vendredi pour fêter le premier anniversaire du collectif.

L’occasion pour les sympathisants de commenter la décision française de suspendre les opérations conjointes avec les forces maliennes. « Si l’armée française veut partir, alors bon vent », a lancé Kadiatou Sangaré.

Fondé le 5 juin 2020, ce collectif composé d’hommes politiques et de responsables religieux, avait pris la tête de plusieurs mois de contestation qui avaient conduit en août 2020 au coup d’état contre le président Ibrahim Boubacar Keïta. Aujourd’hui, le Mouvement du 5 juin tente tant bien que mal de se faire une place sur la scène politique malienne.

Depuis le putsch, l’imam Mahmoud Dicko qui était l’un des leaders du M5 a pris ses distances avec le collectif. Ces dernières semaines, le mouvement d’opposition s’est même rapproché du colonel Assimi Goïta, l’homme fort de la junte malienne, qui est derrière l’arrestation, il y a quelques jours, du président et du Premier ministre de transition.

C’est d’ailleurs Choguel Maïga, un membre du M5 qui a été comme Premier ministre du nouveau gouvernement de transition. ACP/CL/May