Volcan Nyiragongo : la Chargée du social de la FDNT fait le point de la situation à Goma

0
305

Kinshasa, 06 juin 2021 (ACP).– La chargée du social au sein de la Fondation  Denise Nyakeru Tshisekedi (FDNT),   Mme Sarah Biselele  a expliqué les objectifs lui confiés par la première dame, à savoir, s’enquérir de la situation humanitaire post éruption et déterminer quels étaient les besoins d’urgence des populations déplacées et sinistrées, lors d’un point de presse samedi, à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu,

Mme Biselele a fait savoir que la détermination de la première dame  Denise Nyakeru Tshisekedi est d’agir vite et bien, afin de créer un pont aérien entre Kinshasa-Kigali-Goma. «Après avoir aidé la population à Kahembe, Rutshuru, Mujoga et Mugunga, ainsi que les membres de l’OVG, le travail d’accompagnement va se poursuivre y compris avec le retour progressif à la normal observé notamment, avec la réouverture de l’aéroport de Goma», a-t-elle expliqué.

Le chargé de communication de la FDNT, Ludovic Diomi qui a résumé en chiffres l’aide apportée par la fondation, a affirmé que 160 tonnes de vivres et non vivres ont distribués à 70.000 personnes sinistrées et déplacées dans cette partie du pays.

Ces chiffres  sont basés sur les estimations fournies par la protection civile et la division provinciale des affaires humanitaires, a-t-il indique.

Par ailleurs, Il a exprimé un soulagement quant à l’arrestation des personnes qui ont détourné une partie des vivres initialement prévue pour les déplacés de Rutshuru.

Le chargé de l’administration de la Fondation, M. Bahaya, a estimé qu’il était bon que la justice fasse son travail sérieusement dans cette affaire de détournement de cette aide de la première dame à ces personnes vulnérables.

Pour rappel, la chargée du social au sein de la FDNT, Sarah Biselele a tenu ce point de presse afin de faire un point d’information sur les activités de la Fondation dans la ville de Goma au chevet des sinistrés et des déplacés suite à l’éruption du volcan Nyiragongo le 22 mai dernier.

Plus de 200 tonnes de vivres distribués à plus de 70.000 déplacés de Goma

La FCNT a clôturé sa mission humanitaire de plus d’une semaine dans la province du Nord-Kivu, victime de la catastrophe de l’éruption du volcan Nyiragongo.

Au cours, d’un point de presse animé à l’hôtel Ihusi de Goma, la délégation a relevé que plus 200 tonnes de vivres et non vivres ont été distribuées à une population de déplacés estimée à plus 70 000 âmes y compris les sinistrés.

Selon Ludovic Diomi, chargé de communication de la fondation, l’assistance a été réalisée avec succès à la grande satisfaction des bénéficiaires.

Répondant aux journalistes sur une présomption de détournement de l’assistance en territoire de Rutshuru, le chargé de communication de la fondation Denise Nyakeru Tshisekedi (FDNT) a apporté de la lumière en indiquant que malgré le fait que la FDNT ait chargé les autorités locales de distribuer l’aide, certains d’entre eux ont tenté de soustraire une partie principalement en territoire de Rutshuru. Des investigations sérieuses ont entreprises, a dit Ludovic qui a rassuré que l’autorité provinciale a été saisie de cette situation et que certains présumés détourneurs ont été arrêtés et mis aux gnoufs.

Dans le cadre de la poursuite de l’assistance en faveur des vulnérables, la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi, des études de besoins de la population sont en cours pour une assistance en médicaments déjà projetée par cette structure mise sur pied par l’épouse du Chef de l’Etat dans le cadre des interventions sociales.

Pour rappel, la fondation a depuis le dimanche dernier assistée les  scientifiques de l’observatoire volcanologique de Goma (OVG), les déplacés installés à l’école primaire Kahembe dans le groupement Munigi, en territoire de Nyiragongo, les sinistrés et déplacés  établis à l’école primaire Mujoga, dans le groupement Kibati, dans le même territoire, déplacés installés à Rutshuru et enfin les  déplacés basés à Mugunga, quartier de l’Ouest de Goma. ACP/