Kinshasa : l’APK transforme la question orale avec  débat adressée au directeur général du FONAK en interpellation

0
254

Kinshasa, 07 juin 2021 (ACP). La question orale avec débat adressée au directeur général du Fonds d’assainissement de Kinshasa(FONAK), Jean Clause Mouissa par le  député provincial Mike Mukebayi a été transformée en interpellation après sa réplique aux préoccupations soulevées par les députés provinciaux, au cours de la plénière  de lundi à l’Assemblée provinciale de Kinshasa  conduite par le président de cet organe délibérant Godefroid Mpoy Kadima.

Cette interpellation a été initiée par le député provincial  Jim Isombe, à la suite des recommandations  formulées par l’initiateur de la question orale avec débat, après la réplique du directeur général du FONAK qui, du reste n’a pas convaincu la plénière.

Parmi ses recommandations, Mike Mukebayi a demandé au bureau de l’APK de saisir toute affaire cessante l’IGF pour diligenter des enquêtes approfondies sur les indices sérieux de malversation financière au sein du FONAK depuis sa création.

Il a  aussi plaidé pour que l’APK demande au gouverneur de la ville de Kinshasa de  procéder dans un meilleur délai, au renforcement du leadership managérial de ce service rattaché à l’Hôtel de ville de Kinshasa et au FONAK d’envisager la mise  en œuvre des mécanismes efficaces pour la mobilisation des ressources extérieures, necessaires aux financement des grands travaux d’assainissement dans la  capitale, ce en concertation avec le ministère  du Plan et celui chargé de la Coopération internationale.

L’APK accorde 48 heures au ministre provincial de l’Intérieur pour démissionner

Au cours de cette même plénière, les députés provinciaux  ont accordé 48 heures, au ministre provincial de l’Intérieur, Sécurité, Justice et Affaires coutumières, Sam Leka Sampi, pour déposer sa démission auprès du gouverneur Gentiny Ngobila, pour n’avoir pas répondu à l’invitation de la plénière lui lancée afin de présenter ses moyens de défense à la motion de défiance  lui adressée, par le député provincial Labongo Bulabula.

Selon eux, son absence à la plénière est considérée comme un outrage à cette institution parlementaire.Dans sa motion de défiance, le député provincial Labongo Bulabula reproche au ministre de l’Intérieur, l’inaction et  l’incapacité de sécuriser les Kinois et leurs biens.

 Enquête sur l’érection des stations-services à Kinshasa

 Par ailleurs, la plénière a aussi décidé  de la mise en place d’une commission spéciale devant enquêter sur le dossier d’érection des stations-services à travers la ville de  Kinshasa.

D’après le député provincial Peter Kazadi ayant intervenu sur ce dossier, ces points de ventes sont en cours de construction, pour la plupart à des endroits inappropriés  dans la capitale, au mépris total des normes environnementales et des infrastructures de la SNEL ainsi que de la REGIDESO.

C’est le cas notamment à proximité du Camp Mobutu, dans la commune de Lemba, au croisement des avenues Huileries et Kabinda,  sur un ancien site de transit des déchets, dans la commune de Kinshasa.

Ces différents chantiers seraient d’après, le député provincial Mike Mukebayi l’œuvre  d’un opérateur pétrolier qui avait l’habitude de stocker son produit et qui est pour l’instant à court des débouchés, son contrat avec  la société SEP/Congo ayant été rompu.

Ce dernier envisage de construire 52 stations à travers la ville pour écouler lui-même son produit pétrolier, a-t-il révélé.

ACP/Fng/CKM