La société civile élabore  une feuille de route pour matérialiser  sa participation aux instances de prise des décisions

0
106

 Kinshasa, 07 juin 2021 (ACP).- Les acteurs de la société civile ont élaboré une feuille de route pour matérialiser la participation de cette structure citoyenne aux instances décisionnelles du pays, à l’issue d’une conférence organisée le week end  à Kinshasa par la  Dynamique Communautaire pour la Cohésion Sociale et le Développement (DYSOD-RDC), sur le thème : « Les perspectives de la société civile congolaise face à une société politique en pleine mutation ».

Patient Bashombe, coordonnateur national de cette structure  qui l’afat savoir lundi au cours d’un entretien avec la presse, a précisé qu’il a été question de réfléchir avec les acteurs de la société civile sur leur participation dans les instances de prises de décision.

« La dynamique communautaire pour la cohésion sociale et le développement, qui a organisé ces assises, a tout simplement voulu jeter les bases d’une discussion avec les acteurs et doyens de la société civile, s’agissant des perspectives de la société civile face à la mutation politique de l’heure. Et bien, c’est une belle occasion pour nous d’échanger sur la participation des acteurs de la société civile dans les instances des prises de décision », a déclaré Patient Bashombe.

Et de poursuivre : « Vous le savez bien, la société civile est apolitique mais les acteurs de la société civile jouissent de droit civil et politique. Alors, il fallait réfléchir sur un mécanisme qui permet à ce qu’on quitte l’hypocrisie et qu’on casse le paradigme pour pouvoir faire participer des acteurs de la société civile de manière claire, sans passer par des voies obscures. Et je crois que c’est très important que la société civile s’organise comme une force d’influence en présentant un mécanisme qui puisse permettre que ces acteurs puissent participer parce qu’ayant de capacité et l’expertise ».

La  feuille de route élaborée, a-t-il indiqué, est destinée à asseoir la participation des acteurs de la société civile dans les instances de prise de décision. Cette  conférence a connu la participation d’une quarantaine de membres de la société.

ACP/Fng/CKM/NKV