L’Union conjugale illégale : un handicap au développement de la jeune fille au Kasaï Central

0
181

Kananga, 07 Juin 2021  (ACP)- L’Union conjugale illégale constitue un handicap majeur pour le développement de la jeune fille au Kasaï Central, a déploré récemment,  Mme Nana Nama Izumbo, la chargée des projets de l’ONG « Réseau des Femmes pour la Protection des Droits de l’Enfant et de la Femme (REFEDEF) ».

Selon elle, ce phénomène plus fréquent en milieu rural empêche une fille mineur d’étudier normalement, de se développer sur le plan intellectuel, mental et physique en la rendant esclave des us et coutumes rétrogrades.

La victime est exposée aux risques des décès maternels ou infantiles étant donné que son organisme ne s’est pas encore bien développé, a expliqué Mme Nama.

Face à cette situation, a-t-elle ajouté, sa structure a programmé une série d’activités de formation et de sensibilisation des leaders communautaires pour renforcer leurs capacités dans la lutte contre les violences faites aux femmes, afin de décourager les mariages précoces et d’encourager la scolarisation de la jeune fille pour préparer son avenir.

Les autorités publiques doivent aussi s’impliquer, a renchérit Mme Nana, à dénoncer des unions conjugales illégales et éduquer les parents à bannir ces pratiques dans leurs familles grâce à l’appui du Centre carter.

ACP/Fng/CKM/NKV