Nigeria : cinq assaillants tués par l’armée dans l’attaque d’un commissariat

0
196

Kinshasa, 07 juin 2021 (ACP).- Cinq assaillants ont été  tués  dimanche par des militaires et des policiers d’élite nigérians lors de l’attaque d’un commissariat à Owerri dans l’Etat d’Imo (sud), ont rapporté lundi, les médias internationaux, citant l’armée.

Son porte-parole, le général Mohammed Yerima, a précisé dans un communiqué que les auteurs de l’attaque appartenaient sans doute au groupe séparatiste Peuples indigènes du Biafra (IPOB).

L’un des assaillants tués, qui serait Joseph Nnachi, un haut responsable de l’IPOB, a par le passé « organisé des attaques contre des organes de sécurité et des sites gouvernementaux » dans l’Etat d’Imo », a-t-il dit en ajoutant qu’un autre séparatiste a été arrêté et a donné des « informations utiles » aux forces de l’ordre.

La région du Biafra, théâtre d’une guerre de sécession entre 1967 et 1970, a connu ces derniers mois une série d’attaques visant des commissariats de police et des prisons.

Par ailleurs, le bilan du récent accident de bateau survenu dans l’Etat nigérian de Kebbi (nord-ouest) est passé à 97 morts, a confirmé dimanche un responsable.

Babale Umar-Yauri, secrétaire du gouvernement de l’Etat de Kebbi, a déclaré que les équipes d’opérations de recherche et de sauvetage avaient jusqu’à présent récupéré 97 corps du naufrage.

« Les corps ont été enterrés tandis que 22 personnes ont été secourues », a-t-il fait savoir.

La tragédie a eu lieu le 26 mai, lorsqu’un bateau bondé de passagers se rendaient vers un marché à Kebbi depuis un village du Niger voisin.

Les naufrages de bateau sont monnaie courante dans ce pays d’Afrique de l’Ouest. Les surcharges, intempéries et opérations défectueuses en sont les causes les plus souvent mentionnées.

Une attaque dans le sud-ouest du pays fait 11 morts

 D’autre part,   onze personnes sont mortes dans l’attaque samedi dernier d’un village de l’Etat nigérian d’Oyo (sud-ouest), ont rapporté lundi, les médias internationaux, citant la police locale.

Un groupe d’hommes armés venus à moto a attaqué Igangan, une localité de la région d’Ibarapa-Nord, tuant des habitants et incendiant des maisons, a-t-elle précisé dans un communiqué.

Certains des assaillants présumés figurent parmi les morts, des groupes d’autodéfense locaux ayant riposté, a poursuivi la police sans préciser le bilan des morts et blessés des deux côtés.

La police a déployé « des dispositifs de renseignement et tactiques, composés de forces mobiles, de patrouilles et d’autres équipes tactiques de concert avec les chasseurs et les groupes d’autodéfense locaux » afin d’empêcher que ne se détériorent davantage la loi et l’ordre dans cette région, a assuré le chef de la police de l’Etat d’Oyo, Ngozi Onadeko.

ACP/Fng/CKM/NKV