Le ministre de l’Urbanisme et habitat projette de relocaliser Goma vers Saké

0
228

Kinshasa, 08 juin 2021(ACP).- Le ministre de l’Urbanisme et habitat, Puis Muabilu a donné  des indications précises sur la relocalisation de la ville de Goma, à travers le projet d’élaboration du Plan urbain de référence (PUR), dans le cadre du Projet de développement urbain (PDU), lors de l’atelier national de la deuxième revue à mi-parcours dudit projet ouvert lundi à Kinshasa.

A cette occasion, le ministre a  rappelé que ce projet piloté par le ministère de l’Urbanisme et habitat et financé par la Banque mondiale, est mis en œuvre par le PDU pour permettre de relocaliser la population de la ville de Goma, jonchée sur des fractures et émissions de gaz de volcans.

Les travaux d’élaboration du PUR/Goma confiés à l’Institut supérieur d’architecture et urbanisme (ISAU) ont été réalisés en deux phases, a-t-il indiqué.

La première phase est consacrée au diagnostic urbain de Goma confié en février 2021 à l’Institut supérieur d’architecture et urbanisme (ISAU).

Un film de 5 minutes a été d’ailleurs projeté afin de retracer les grandes lignes relatives de l’atelier y relatif. La deuxième phase, présentée par l’ISAU, a abouti notamment à la production d’un plan d’occupation rationnel du sol à Goma.

Par ailleurs, Pius Muabilu Mbayu Mukala assure avoir initié, en sa qualité de président du comité de pilotage du PDU, sous le leadership du président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo, et grâce au financement de la Banque mondiale, l’élaboration des Plans urbains de référence dans quatre villes du pays, en l’occurrence Matadi, Kikwit, Goma et Bukavu.

Pour la ville de Goma, la réflexion a porté sur le développement à l’horizon 2035 et sur la possibilité de son extension vers deux grands espaces, notamment Saké 2 (une superficie de 685 hectares) et Saké 3 (908 hectares), situés au nord de Saké 1 existant, capables d’accueillir dans l’immédiat 57.617 familles et offrant des potentialités de vie et des villes harmonieuses.

Pour ce faire, les experts, c’est-à-dire les professeurs de l’ISAU, ont proposé un plan de base, un programme d’actions prioritaires et une typologie de constructions parasismiques pour les nouveaux sites ciblés, tenant compte de contraintes physiques et de la présence des volcans actifs dans la ville de Goma.

Le secrétaire général à l’Urbanisme et habitat, le directeur général à la décentralisation, les membres du comité de pilotage national du PDU, le coordonnateur du secrétariat permanent du PDU ainsi que les maires de villes de Kikwit, Bukavu, Goma, Matadi, Kisangani, Kindu, Kolwezi, Kananga et Kalemie, ont pris part à cet atelier.

Le PDU lancé en 2013, a contribué à améliorer l’habitabilité et les conditions de vie de plus de 430.000 personnes dans les villes de Bukavu, Kalemie, Kikwit, Kindu, Kisangani, Kolwezi, Matadi et Mbandaka, à travers notamment la réhabilitation de plus de 30 km de routes urbaines et de 5 km de collecteurs pluviaux, en huit années de mise en œuvre, rappelle-t-on. ACP/ZNG/Cfm