Le ministre des Transports juge urgente la réhabilitation de l’aéroport de Goma

0
277

Kinshasa, 08 juin 2021(ACP).Le ministre des Transports et voies de communication (TRANSCOMS), Chérubin Okende Senga a jugé urgente la réhabilitation et la modernisation de l’aéroport de Goma, 3ème du pays situé dans le chef-lieu de la province du Nord-Kivu, en termes de fréquentation dans  la partie Est de la RDC.

Dans une interview accordée à l’ACP lundi soir à sa descente d’avion à l’aéroport international de Ndjili, en provenance de Goma, ville victime de l’éruption volcanique de Nyiragongo, le ministre a affirmé qu’il faut des travaux urgents pour sauver l’aéroport international de Goma.

Peu avant de regagner la capitale, le ministre Okende a indiqué qu’il a repéré de nombreux problèmes en inspectant les travaux en cours sur la piste réhabilitée partiellement de cet aéroport, à savoir 300 mètres non balisés, alors que le tarmac est non éclairé et pose de sérieux problèmes de navigation.

D’autre part, les travaux en cours à la tour de contrôle en construction risquent de s’arrêter en chemin cette année, si  l’attention est focalisée sur l’assistance financière de la Banque mondiale, a-t-il renchéri, ajoutant que l’aéroport de Goma subit également l’envahissement de la population qui spolie ainsi son terrain.

« La piste de Goma mérite, une fois encore, une réhabilitation totale.  Si on laisse les choses dans cet état, nous risquons de la perdre », a signalé le ministre, avant d’indiquer que la situation est analogue dans presque tous les aéroports du pays.

« Il s’agit d’un secteur extrêmement sensible, le ministère se doit d’y accorder une attention particulière, en déployant des efforts à la Régie des voies aériennes (RVA) », a-t-il fait remarquer, avant d’alerter qu’il suffit d’une moindre négligence « pour que nous puissions déplorer des catastrophes dont le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi n’a pas besoin ».

Toutefois, le ministre des TRANSCOMS a rappelé que la piste de Goma n’a pas connu des dommages après l’éruption volcanique de Nyiragongo et les tremblements de terre.

Elle se trouve actuellement dans de bonnes conditions de navigabilité ayant permis la reprise de l’exploitation.

Un grand nuage de cendres provoqué dernièrement par l’éruption volcanique n’avait pas facilité la navigation aérienne et avait poussé le ministre à fermer les aéroports de Goma et de Kavumu à Bukavu, rappelle-t-on.

Les conditions d’exploitation redevenues favorables, le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde avait décidé de manifester la communion du gouvernement avec les populations traumatisées de Goma en particulier, en conduisant cette grande mission de compassion, d’assistance et de réconfort.

Sous l’impulsion du Chef de l’État, le Premier ministre avait ordonné la constitution d’une équipe de crise, à laquelle faisait partie le ministre des TRANSCOMS, qui devrait suivre de près l’évolution de la situation, rappelle-t-on. ACP/ZNG/Cfm